Mystica

Lectures de Sabbata

Dimanche 17 août 2014 à 18:01

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/9782253177210T.jpgJoanna Beauchamp vit avec ses filles, Ingrid et Freya, à North Hampton, à la pointe de l'île de Long Island. Elles y mènent une vie en apparence paisible. En réalité, les trois femmes sont de puissantes sorcières. Ressusciter les morts, guérir les blessures et les peines de cœur, prédire l'avenir sont autant de pouvoirs qu'elles n'ont pourtant pas le droit d'utiliser. Jusqu'au jour où Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril. Quand North Hampton devient le théâtre d'événements tragiques, les trois femmes comprennent qu'elles ne pourront plus dissimuler leur vraie nature, tôt ou tard.

Le premier tome d’une série addictive qui a séduit Deborah Harkness !

Pour commencer, laissez-moi vous expliquer pourquoi j’ai voulu lire ce roman. La première raison est que je connais l’auteur pour sa série Les Vampires de Manhattan, que j’ai arrêté de lire après avoir été déçue du tome 5, que j’avais trouvé long et quasiment sans intérêt. Mais cette série étant mise dans le rayon adulte, j’ai voulu voir ce que cela donnait. Mais la raison la plus importante est que j’ai vu la saison 1 sur la chaîne 6ter qui se nomme Witches of East End (pourquoi est-ce traduit en français par North Hampton ? Mystère !) et j’avais trouvé que c’était une sorte de Charmed en plus nunuche, même si c’est assez plaisant à regarder, au final.

Avant de donner mon avis sur le roman, je tiens à dire que les créateurs de la série TV sont complètement à côté de leurs pompes, car je n’ai rien vu d’aussi absurde depuis Eragon. En effet, si les noms des personnages restent, l’histoire n’a rien à voir. C’est un semblant pareil, mais avec des démarches complètement différentes. Quant aux personnages… Bram est censé être brun (mais celui qui l’incarne me va), Freya blonde, la mère des garçons est en vérité leur belle-mère, les sorcières ont des animaux de compagnies, se souviennent de leur anciennes vies,… bref, on peut dire pour le coup que la série s’INSPIRE du roman, mais elle s’en inspire de loin, croyez-moi. C’est perturbant, on a la série en tête, puis on fait abstraction.

Pour le roman, j’ai trouvé que l’histoire était intéressante, l’auteur sait comment s’y prendre pour faire patienter son lecteur, même si certaines choses sont prévisibles (mais elles le sont à cause de la série). On savoure tout de même les découvertes. Il se lit vite et c’est le genre de bouquin qu’on prend plaisir à prendre pour aller à la plage, les pieds dans l’eau. Si la série se laisse regarder, je dirai que le roman se laisse lire avec un petit plus. Il y a une mythologie qui s’installe et la suite semble… mouvementée.

Chaque personnage est unique, Freya est très coquine, quand Ingrid est plus austère, réfléchie. La mère est sage, prudente et aimante. Bien entendu, on veut fondre devant Killian (décidément, j’adore ce prénom) et apprendre sa véritable identité fut un véritable choc pour moi, mais celle de son frère est encore pire. A mon avis, si les scénaristes ont changé l’intrigue, c’est pour ne pas empiéter sur un film qui cartonne en ce moment, ce qui est, pour le coup, dommage, car le film en question respecte les codes des films d’actions, alors que ce roman respecte une myrhologie. Cette dernière remarque peut vous paraitre obscure et cela est fait exprès pour ne pas vous spoiler, au cas où vous voudriez lire ce livre.

Pour conclure, je dirai que c’était une lecture divertissante qui ne prend pas la tête et je suis curieuse de connaître la suite, car même si ce n’est pas le roman de l’année, j’ai aimé me plonger dans cette histoire.

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://mystica.cowblog.fr/trackback/3267966

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast