Mystica

Lectures de Sabbata

Lundi 29 décembre 2014 à 14:34

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/1053316gf.jpgAprès quelques années passées à enseigner à Baltimore, Shane Abbott est de retour à Sharpsburg, le village de montagne où elle est née, pour réaliser son rêve de toujours : restaurer la maison familiale et la transformer en boutique d'antiquités. Pour redonner vie à cette demeure qu'elle adore, Shane recrute Vance Banning, un menuisier qui vient de s'installer dans la région et dont elle ignore tout. Dès le premier instant, une irrésistible attirance entraîne Shane vers cet homme mystérieux au regard tourmenté. Mais elle est tenue à distance par Vance qui semble n'aspirer qu'à la tranquillité et au silence, loin de toute présence féminine. Partagée entre l'intensité de son désir et la peur de souffrir, Shane savoure la complicité qui s'instaure malgré tout lentement entre eux. Jusqu'au jour où, aspirée par le feu ardent de la passion, elle devient sa maîtresse. Mais pourra-t-elle véritablement, au-delà des étreintes enflammées, s'immiscer dans ce coeur meurtri et panser les blessures secrètes de Vance ? Pourra-t-elle le convaincre qu'à l'approche de Noël, un amour authentique et sincère est la plus merveilleuse des promesses ?

S’il y avait un livre à lire en ce moment, c’était bien celui-ci, le seul bouquin qui fasse parti de ma PAL en lien direct (ou pas) avec la saison. Par contre, à part le titre et la toute fin du livre, j’avoue que le côté Noël n’est pas très présent. Mas bon, c’est l’histoire qui compte, non ?

On va commencer par le petit bémol pour rattraper avec ce qui va bien. Oui, parce qu’une grande auteure qui sort fréquemment des livres ne peut avoir de livres parfaits complètement différents les uns des autres. En effet, même si ici on lit une romance des plus simples et des plus efficaces, il faut admettre qu’il y a de grandes similitudes avec le roman La Maison du Mystère, chroniqué il y a quelques temps déjà. Pour commencer, on a affaire à un homme qui veut quitter la ville, s’enfermer dans un coin reculé pour être tranquille (comme l’héroïne du livre précédent), sans compter qu’il y a une maison, même deux, à retaper (Nora aime bien le côté manuel) et que les deux personnages ne s’apprécient pas vraiment au début, jusqu’à succomber.

La vraie différence est dans la psychologie des personnages, avec une héroïne complètement en dehors du temps, à des années lumières de nous, mais ça la rend tellement drôle et touchante. Sans oublier cet homme mystérieux qui a un répondant mordant, on a envie de le frapper avant de l’embrasser, les nuits doivent être mouvementées avec lui…

Pas d’intrigue policière ici, on lit simplement de la romance pour de la romance, on revient aux bases de la littérature sentimentale, le genre « Harlequin » que j’aimais bien lire plus jeune, trouvés très souvent dans la collection de ma mère. C’est tout de même plaisant, ça fait du bien, c’est de la détente assurée.

Ce n’est pas de la littérature prise de tête. On lit, on se sent bien, c’est tout. Un pur moment de lecture sous la couette, sur le canapé, avec un thé fumant, une musique assez légère. Et vous, que lisez-vous pour vous détendre ?

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://mystica.cowblog.fr/trackback/3270933

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast