Mystica

Lectures de Sabbata

Mardi 2 octobre 2012 à 18:20

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/Frankenstein-copie-1.jpg
"Cassandra peut communiquer avec le monde des esprits, talent qui lui vaut l'intérêt des morts et des non-morts. Elle n'a pas de souci avec les premiers, même s'ils sont parfois collants, mais elle préfère éviter les seconds.
Pourtant, lorsque le suceur de sang mafieux à qui elle a échappé retrouve sa trace, elle est obligée de réclamer la protection du Sénat des vampires. Mais cette aide n'est pas gratuite : ayant été élevée par des vampires, Cassie sait d'expérience que leur prix ne sera pas le sien...
"

Encore une série que je commence tardivement, mais comme on le dit souvent, mieux vaut tard que jamais, surtout que je ne m’arrêterai pas à ce tome.

En effet, j’ai trouvé l’héroïne fort sympathique, spéciale, assez drôle. Bien entendu, cette série tourne autour des vampires, mais également autour de légendes grecques par l’intermédiaire de son prénom, mais aussi de sa nature, je n’en dirai pas plus pour le moment.

On ne peut pas reprocher à ce premier tome de manquer d’action, bien au contraire, il faut d’ailleurs être attentif au moindre mot, afin de ne pas manquer une information importante ou un événement. C’est pourquoi, le lire presque d’une traite est vivement conseillé (je pense à certaines personnes de mon entourage qui mettent des mois à lire un roman, souvent par manque de temps). Ce n’est pas honteux d’avouer que parfois, relire la page précédente peut aider à mieux comprendre la scène qui se déroule sous nos yeux.

Niveau traduction, j’ai eu un tout petit peu de mal par moment au niveau du manque de contraction des articles indéfinis, c’est le seul hic que j’ai remarqué avec un problème d’énoncé de personnage lors d’un dialogue, autant dire, presque rien.

Le nombre de personnages est correct, on possède assez vite notre « chouchou » chez les « hommes » qui entourent l’héroïne, sans oublier celui qu’on voudrait broyer sur le champ. L’intrigue est spéciale mais bien menée, par rapport aux changements assez brusques (dans un sens) d’époque. Une fois qu’on comprend ce qui arrive à l’esprit (ou l’âme) de Cassie, toute la compréhension suit.

Bref, ce fut un moment de lecture très agréable. La fin fait naître la curiosité du lecteur, comme beaucoup de série des dernières années avec une fin ouverte. Pour ma part, je plongerai mon nez dans le tome deux, je ne sais pas encore quand, mais ce sera prochainement.

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg
10/10 auteur nord-américain vivant
 

Samedi 1er septembre 2012 à 16:02

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/pyvbiuo.jpg"Qu'un jeune héros en difficulté avec le monde réel vive des aventures fantastiques dans un univers parallèle n'a rien d'exceptionnel. Mais que les héros de cette folle épopée soient les dieux de l'Antiquité grecque arborant des chemises hawaïennes, du cuir de motard ou des bandanas, ça ne se voit pas tous les jours. Ce roman fort drôle, ponctué de périlleuses quêtes mettant en scène Zeus, Poséidon, Hadès et tout le beau linge de l'Olympe risque de donner au pire cancre l'envie de se mettre au grec classique !"

Série jeunesse composée de cinq tomes qui mérite de l’attention grâce à son histoire, son rapport avec la mythologie grecque et surtout, une revisite des mythes sans l’aspect grossier ou surréaliste. En effet, l’auteur réussit avec son personnage principal à nous faire aimer l’ancienne religion, à suivre ses aventures dans un monde qu’on croyait connaître grâce à son écriture fluide.

Ceux qui ont vu le film après la lecture du roman ont dû crisser des dents, et c’est parfaitement compréhensible, car comme chaque adaptation, il y a des manques, voire de grandes modifications. De mon point de vue, le film à simplifier les faits, ce serait étonnant de voir une suite (et pourtant, le deux sortira en France en 2013 si tout se passe bien), par contre, c’est sûr, je lirai le tome deux qui semble très, très prometteur (il est dans ma PAL, autant en profiter).

Si on connaît un peu sa mythologie, on devine qui est le père de Percy, surtout qu’il y a des indices flagrants dès le début du roman (son prénom, son affinité avec l’eau,…). Pas mal d’humour et d’action, le héros est loin de tout savoir et d’être prétentieux. Bien au contraire, il fait de son mieux et a des désirs simples d’un garçon de son âge, comme avoir sa mère à ses côtés, par exemple.

Bien entendu, ce premier tome pourrait déplaire aux lecteurs de romans plus adulte car on s’attend aux enchaînements des situations, qui est derrière le vol de l’éclair (quoi que), par contre, je le recommande aux amateurs de mythologie, aux collégiens qui voudrait mieux comprendre la mythologie (c’est plus facile à retenir certaines choses avec un roman) et aux lecteurs aimant les livres bien écrits.

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg
9/10 Auteur nord américain


Jeudi 16 août 2012 à 16:44

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/imagesmjb.jpg"Pendant cent cinquante ans, Lachlain le Lycae a été emprisonné dans les catacombes par des vampires. Jusqu'au jour où il hume le parfum de son âme soeur. Mais pourquoi le destin s'acharne-t-il sur lui ? Pourquoi sa promise est-elle une buveuse de sang ? Pourtant, cette frêle créature qui se débat quand il l'approche est celle qu'il cherche depuis plus de mille ans. Elle lui appartient. Dès lors, il est prêt à tout pour faire d'elle sa reine. Quitte à la nourrir de son propre sang. Quitte à affronter une horde de vampires déchaînés... "

Eh bien, pour de la romance paranormale, on ne peut pas se tromper de sujet ! L’amour prime sur tout dans ce roman, y compris sur la pseudo menace qui pèse sur les deux personnages. C’est le genre de roman où on sait dès la première page que peu importe les événements qui risquent de se succéder, peu importe les pépins, les deux protagonistes termineront de toute façon ensemble, liés par une passion brûlante et indestructible.

Pourtant, c’est un roman qui est très agréable à lire car il possède une complexité au niveau de l’histoire. Tout d’abord, la nature des deux personnes qui sont censées être âmes-sœurs. L’un est un lycae, l’autre est à moitié vampire, rien que ça, on peut imaginer les étincelles. L’un veut prouver qu’ils sont fait pour être ensemble tout en inventant des promesses et des mensonges à tout va, l’autre veut retrouver sa famille et ne pas s’avouer l’attirance qu’elle ressent pour cet être si différent. En gros, c’est une pagaille pendant les deux cents premières pages, on se demande pourquoi aucun des deux ne fait l’effort de se montrer honnête, mais il faut faire durer l’envie.

Beaucoup de scènes d’ « amour », certaines se répètent, c’est dommage. Bien que cent cinquante ans soient passés pour le lycae, niveau imagination pour varier les plaisirs, ce n’est pas trop ça, jusqu’à la vraie scène d’amour  où le lien se renforce davantage pour les deux protagonistes.

Deux menaces cohabitent : les vampires (qui semblent vouloir mettre la main sur la jeune femme) mais aussi les Valkyries qui veulent à tout prix sauver Emma des griffes de sa moitié, malgré ses protestations. Peu présents, on les écarte vite pour se concentrer sur la relation amoureuse, c’est pourquoi, il ne faut pas s’attendre à une grande enquête, des poursuites ou autres choses de ce genre.

Au final, j’ai quand même dévoré ce roman car il n’y a aucune prise de tête et cela rappelle les romans à l’eau de rose qu’on lit quand on a le moral à zéro. Quant à savoir si je lirai la suite, l’avenir nous le dira.

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg
8/10 Auteur nord-américain vivant

 

Mercredi 25 juillet 2012 à 19:14

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/lamarquedufleuve.jpg"Mercy et Adam passent leur lune de miel au bord de la Columbia. Tout devrait être parfait, mais une présence maléfique hante les eaux, emportant des vies innocentes. Mercy est une marcheuse: elle peut voir les fantômes. Et voilà que l'esprit de son père, mort avant sa naissance, décide de lui rendre visite.Il est temps pour elle de renouer avec son héritage pour affronter la diablesse de la rivière."


Ça y est ! Mercy se marie enfin avec Adam (désolée pour le spoil s’il y a, mais bon, c’est le début du tome 6 en même temps). Même si c’était la suite logique des événements, ça m’a fait plaisir de lire ce moment unique sans compter que c’est un passage rempli d’humour, je pense par exemple à l’appel de la mère de Mercy, l’aveu de Bran sur le mariage « surprise »…

Un moment unique, sans problème en vue. Puis arrive la lune de miel. Et c’est là que ça se complique, quand Mercy, après la chasse au lapin pour tester la rapidité du loup et du coyote, elle tombe sur un homme apeuré échoué dans une barque, des loutres pas comme les autres et une marque à la jambe qui ne ressemble pas du tout à ce que font des algues ordinaires qui prennent possession de votre corps lors d’une baignade.

En gros, les ennuis commencent, surtout lorsque Mercy semble voir le fantôme de son défunt père, seulement connu grâce à des photographies. Autant dire que la lune de miel tourne au vinaigre très rapidement.

Ici, nous sommes loin des problèmes de la meute. On commence certes par revoir un Stefan affaibli, on apprend qu’une bande de faes a rejoint la diablesse du fleuve pour on ne sait quelle raison (l’endroit semblait sans doute sympathique à première vue). Au-delà de ça, nous en apprenons plus sur les légendes indiennes et les origines de Mercy, pourquoi elle est coyote quand elle le souhaite, qui était réellement son père,…

Nous avons les réponses à nos questions, les scènes de combats sont décrites par le regard de Mercy, même si elle reste spectatrice, c’est un peu comme regarder un épisode d’une série policière, on est happé par le combat en voulant voir le gentil gagné (ce ne serait pas drôle sinon).

Encore une fois, j’ai aimé l’histoire. Certes, notre héroïne est bien loin des Tri-Cities, mais comme un aimant, elle attire les problèmes et réussit à les résoudre (bien que les conséquences peuvent être désastreuses par la suite, nous verrons bien).

Justement, en y pensant, à quand la suite ?

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg

 6/10 Auteur nord-américain vivant

Lundi 9 janvier 2012 à 18:02

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/foliojr10512000.jpg"Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au coeur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter."

Pour l’auteur anglais vivant, j’ai pensé que ce serait intéressant de prendre le premier tome de la série A la Croisées des Mondes de Philip Pullman, c’est-à-dire Les Royaumes du Nord. En effet, il y a quelques années à peine, la réputation peu flatteuse du film m’avait donné envie de voir ce que donnait le livre, roman qui lui, possédait une assez bonne critique en règle général.

Alors voilà : le livre est pas mal du tout, mais ça reste pour un public assez jeune.

Lyra est touchante par moment et est le contraire de l’enfant détestable que l’on veut gifler comme dans certains romans de jeunesse. Bien au contraire, on suit les aventures d’une petite fille qui est avide d’aventures, veut connaître les secrets les mieux gardés par les adultes. Alors oui, il y a des moments où elle s’effondre complètement, moments que l’on pardonne puisque l’héroïne n’est qu’une enfant qui est bien courageuse.

C’est un roman d’aventure de la même veine que Narnia, maîtrisé jusqu’au bout (on remarquera que la Genèse est réécrite de sorte que les daemons puissent avoir une existence et ça, c’est tout simplement génial). Le roman se termine sur la promesse d’une suite qu’on peut lire de suite histoire de continuer l’aventure.

L’aventure, je la continuerai plus tard pour être honnête, car j’ai envie d’un roman un peu plus adulte pour ma prochaine lecture.

Bien entendu, il y a parfois des détails qui me chiffonnent, comme la mort de certains personnages qui ne suscitent aucune réaction de la part de l’enfant. Est-elle aussi forte que cela ou l’auteur a-t-il voulu aller plus loin sans s’attarder sur ce point ? Il est vrai qu’elle tient facilement tête à des personnages puissants, comme le roi des ours ou même Mme Coulter, donc ce n’est pas impossible que mon « malaise » ne puisse s’expliquer.

Donc très bonne lecture, agréable, pleine d’action, je suis conquise.

 

 

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg

 
1/1 Livre auteur vivant

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast