Mystica

Lectures de Sabbata

Lundi 15 décembre 2014 à 14:07

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/lacitedestenebreslesoriginestome2leprincemecanique354284250400.jpgDans les entrailles magiques de la Londres victorienne, Tessa Gray pense avoir trouvé la sécurité aux côtés des Chasseurs d’Ombres. Mais l’est-elle réellement ? Le Magister semble ne reculer devant rien pour utiliser les pouvoirs de Tessa à de sombres fins : une guerre vengeresse contre les Chasseurs d’Ombres. Tessa pourra compter sur l’aide de Jem, dévoué, et du sombre Will pour se frayer un chemin des pleines brumeuses du Yorkshire aux portes d’un manoir renfermant d’indicibles horreurs… et peut-être débusquer leur ennemi, qui délivrera Will de ses secrets ,et révèlera à Tessa qui elle est réellement !

C’est parfois difficile de finir un roman parce qu’on ne veut pas le quitter, on veut rester dans l’ambiance, avec les personnages. Ça nous arrive même d’en rêver (pas vous ? Jamais ? Ah…), c’est pour dire à quel point l’histoire peut être prenante.

Aujourd’hui, j’ai fini ce livre et je n’ai pas envie de faire autre chose, même aller travailler me rend triste (plus que d’habitude, c’est bien pour ça que ça s’appelle « travail »). J’ai seulement envie de me poser dans mon canapé pour rêvasser, me replonger dans cette ambiance londonienne qui me va bien et retrouver Will et Jem.

Donc, ai-je aimé ce tome ? Evidemment que je l’ai aimé, je dirai même que je l’ai savouré, d’où mon temps de lecture. Je ne voulais pas fermer le livre et le ranger dans la bibliothèque avec les autres, et pourtant, il faut bien passer à autre chose.

Tessa vit à présent avec les chasseurs d’ombres et bien que Will l’ait repoussé dans le premier tome, il y a une attirance évidente, mais c’est sans compter Jem qui entre en jeu, et il n’est pas prêt de lâcher l’affaire. Tessa est donc perdue, on suit ce trio amoureux qui prend forme, c’est même difficile de choisir. Will n’arrête pas d’envoyer des signaux contradictoires à cause d’une malédiction qui le poursuit depuis qu’il a douze ans. Quant à Jem, sa santé fragile ne fait qu’empirer à cause de la drogue qu’il doit prendre pour le soulager mais qui le tue tout de même à petit feu. Alors qui choisir ?

Au niveau de l’histoire, le rôle de Charlotte est menacé par Benedict Lightwood, Mortmain est toujours en pleine nature et quelque chose d’étrange se trame. Il y a de nouveaux personnages, on en découvre un peu plus sur certains. Ce tome est une merveille ! Autant le premier était sympa car l’intrigue changeait de la série initiale, autant ce tome explose tout au niveau addiction. Je ne vois pas comment on pourrait lâcher ce livre avant de l’avoir terminé.

Personnellement, il m’a conquise et j’avoue que mars est encore loin avant la sortie du tome 3. Si vous ne connaissez toujours pas cette série, foncez ! J’ai rarement vu une série spin-off aussi prenante que la série originale, j’en viens même à me demander si je ne préfère pas cet univers. A voir.

Samedi 13 décembre 2014 à 15:25

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/9782811213114175.jpgDruss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d'une montagne. Là, il attend son ennemi de toujours : la mort. Dros Delnoch est une forteresse. C'est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l'Empire drenaï. C'est maintenant le dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l'envahisseur nadir.
Et le vieux guerrier est son seul espoir.


Pour les 30 ans de Légende, les éditions Milady ont décidé de marquer le coup en éditant une nouvelle fois ce roman avec une nouvelle couverture que je trouve sublime. Elle est sobre, le touché est agréable, ça donne envie de se plonger dans l’histoire.

J’avoue que c’est le premier roman de l’auteur que je lis (honte à moi, pas taper), car cela ne me disait rien avant. En commençant l’histoire, j’avoue avoir eu du mal au début, mais ne voulant pas lâcher l’affaire, j’ai continué. Il faut dépasser les 150 premières pages pour vraiment entrer dans l’histoire, suivre l’action. C’est aussi à peu près le moment où tous les personnages se réunissent, c’est pour cela que c’est plus facile, parce qu’au début, il y a des changements de personnages et de situations qui sont brutaux, il n’y a pas de réel transition et c’est perturbant. Puis ça va mieux.

Bon, très honnêtement, je n’ai pas réussi à retenir les noms de tous les personnages car il y en a beaucoup et très souvent, les romans de fantasy adoptent des noms parfois compliqués et difficiles à retenir, j’ai néanmoins bien aimé suivre les aventures de ceux qui m’ont marqué, à savoir Druss, Rek et Virae. Par contre, j’ai trouvé que la relation entre Virae et Rek s’était faite très rapidement, comme si c’était un coup de foudre, alors qu’ils ont du mal à s’entendre les premières heures. Après, je peux comprendre que dans un contexte comme la guerre, tout soit plus rapide, mais je tenais à le signaler car d’habitude, les personnages prennent le temps de se connaître (ou alors, on lit de la romance, mais c’est autre chose).

On est dans de la fantasy médiévale, c’est pour cela qu’il manque des créatures imaginaires, axant l’intrigue sur des hommes. Cela change des séries actuelles, qui aiment introduire des elfes ou des nains, néanmoins, j’avoue être la première surprise, car je suis habituée à lire ces séries qui mélangent différentes espèces, où la magie est monnaie courante. D’une certaine manière, c’est nouveau pour moi, j’ai appris ainsi qu’il y avait plusieurs style de fantasy.

La lecture a été longue, car je n’ai pas accroché à l’histoire de suite. C’est pas le genre de fantasy que j’apprécie en temps normal, mais il faut admettre que ce roman a quelque chose et au final, j’ai trouvé la lecture très agréable.

Mardi 9 décembre 2014 à 11:06

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/unity.jpgDe la prise de la Bastille à l'exécution de Louis XVI, plongez avec Assassin's Creed Unity au coeur de la Révolution française, et revivez les événements qui ont marqué l'Histoire de la France.

Je suis restée sur une mauvaise impression avec Forsaken, mais je sais qu’avec cette série, c’est aléatoire, donc j’ai retenté avec ce nouveau volet qui se passe à Paris, peu avant notre fameuse Révolution. Je laisse de côté Black Flag que je lirai courant 2015 si tout va bien.

Nous suivons donc Elise de la Serre alors qu’elle n’est qu’une enfant au début, et qui, un jour, est amené à devenir Maître Templier. Comme pour Forsaken, le secret est omniprésent, on découvre toute l’intrigue au fur et à mesure. Nous suivons également de temps en temps Arno, recueilli par les parents d’Elise, mais on le découvre davantage à travers le regard de la jeune femme.

L’histoire est différente des tomes précédentes car le but est différent. En effet, ici, il est question d’une possible alliance entre les Templiers et les Assassins. Plus qu’appartenir à un des camps, les deux ordres tentent de trouver un compromis, mais c’est sans compter les différents retournements de situation, les personnages qui s’opposent à se projets.

Au niveau de la forme, c’est encore sous forme de journal, j’ai l’impression que l’auteur est à fond dans ce nouveau format. Une première également, nous suivons deux points de vue, bien qu’Elise prenne 80% de la parole, laissant Arno donner son impression sur ce qu’elle a écrit ou pensé.

J’ai d’ailleurs bien aimé suivre ce personnage féminin qui sait où elle va, sait ce qu’elle veut. Elle n’est pas parfaite et prend des décisions difficiles, mais elle est unique et en devint attachante. On suit Arno à travers ses yeux, mais je pense qu’il mériterait d’avoir une histoire à lui. C’est sans doute le cas du jeu vidéo, d’ailleurs, et ce roman pourrait être son complément. Bien entendu, il y a une petite histoire d’amour entre eux qui est unique et différente des autres qu’on a pu lire.

Même si j’ai bien aimé ce tome, je suis triste de la fin, mais je n’en dirai pas plus. C’est un tome plein d’aventure, qui se passe sous un contexte difficile. On respecte l’histoire sans rentrer dans les détails, j’ai toutefois trouvé un petit grain de sable de rien qui varie de la version officielle, mais bon, v que c’est un anglais qui a écrit le roman, on ne va pas chipoter.

Unity m’a donc permis de me réconcilier avec cette série que j’avais beaucoup aimé au début. Mon objectif maintenant est de lire Black Flag afin de ne plus être en retard. Ce sera pour l’année prochaine !

Vendredi 5 décembre 2014 à 14:45

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/IF119AmQk5iqMuC6OSBldgA4htc.jpgPour avoir offensé les dieux et refusé d'endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu'il a cherché à fuir : l'absurdité de l'existence et les vicissitudes de l'Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon – le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos –, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s'effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux.

Jeudi 4 décembre 2014 à 10:39

Bonjour à tous ! Le temps est passé très vite, je n'ai pas eu le temps de faire mon petit bilan mensuel, mais comme il n'est jamais trop tard, le voici !

Huit livres lus, je qualifierai ce mois de "lectures détentes", avec des bonnes découvertes comme des déceptions. Il y a eu de tout, pas de coup de coeur par contre pour ce mois-ci. Ca va changer pour décembre, je pense.

La déception du mois se nomme Forsaken d'Oliver Bowden. On ne retrouve plus Ezio, on suit un templier... je n'ai pas bien saisi l'intérêt de ce tome. Heureusement, je suis en train de lire Unity et pour le moment, je suis assez conquise.

Une grande bouffée d'air par contre avec la série Kara Gillian, surtout avec le tome 4 Les Péchés du Démon avec sa fin... explosive ! Vivement que je puisse lire le tome 5, cette série me rend vraiment accroc.

Au niveau de la PAL, elle explose un peu : 118, car je me suis fait plaisir avant de quitter mon travail pour une nouvelle aventure, donc les nouveautés font partis des coups de coeur de mes anciens collègues. Ils seront donc dans mon défi lecture perso de 2015 et j'ai de quoi faire !

Allez, sur ces belles paroles, je vous laisse, j'ai de la lecture qui m'attend. Très bonne journée à tous !

Prochaine chronique --> Trois Oboles pour Charon.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | Page suivante >>

Créer un podcast