Mystica

Lectures de Sabbata

Vendredi 26 décembre 2014 à 16:15

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/imagehtml.jpgÀ sa sortie de l'hôpital psychiatrique, où il a séjourné un temps suite à une séparation douloureuse, Fred emménage dans une petite maison en arrière d'un immeuble, avec pour unique voisin Roland, ancien légionnaire d'une cinquantaine d'années.

Sur fond d'alcool et de rock'n'roll, une amitié trouble et déjantée va alors se nouer entre eux, dans le décor inamovible de leur cour commune que divise une vieille palissade en bois.
Jusqu'à ce que le passé s'invite à la fête…

C’est le second partenariat avec Taurnada Editions et on peut dire qu’au niveau originalité, ils sont forts ! Ce second roman que je vais chroniquer est une totale surprise à tous les niveaux.

L’auteur a opté pour la simplicité au niveau de l’intrigue, mais aussi dans le nombre de personnages. C’est une sorte de huit clos entre Fred, le nouveau voisin de l’immeuble, et Roland, un vétéran à la retraite. Mais que pourrait rapprocher un homme âgé et un quarantenaire sortant tout juste d’un hôpital ? Je vous le mets dans le mille : l’alcool et la musique, en particulier le rock and roll, qui vont aborder divers sujets en apportant leurs points de vue, leurs coups de gueule.

C’est un roman que l’on peut lire en écoutant les différents morceaux proposés par Fred, mais si vous êtes comme moi et que vous n’avez pas la patience d’aller chercher les références, vous pouvez imaginer les airs, à moins de connaître les morceaux et là, vous êtes au top.

Fred raconte donc sa nouvelle rencontre, sa vie après sa rupture difficile. Il a beaucoup de choses à dire, il pense beaucoup, et Roland n’arrange rien en voulant parfois imposer sa vision des choses. Il y a donc une sorte de combat de coqs qui s’installe de temps en temps, jusqu’à ce que le narrateur rencontre une nouvelle fois l’amour, mettant de la distance dans sa relation avec son voisin.

C’est un discours sur l’amitié, sur l’échange d’expérience. C’est aussi une recherche d’identité d’une certaine manière. Au début, j’ai trouvé ce roman divertissant sans voir où on allait. Et d’un coup, il y a eu LA révélation qui a tout changé. Et là, on ne peut s’empêcher de dire : « c’était ça ?! » jusqu’à ce qu’un nouveau rebondissement nous surprenne encore une fois.

Il y a du génie dans ce roman qui paraît simple alors qu’il est rempli de complexité. Je n’ai pas eu un coup de cœur pour ce roman, mais je dois admettre que je suis étonnée de sa portée qui ne peut pas vous laisser indifférent. La preuve, j’ai fini le livre il y a quelques jours et j’y pense encore. Une chose est sûre, vous n’allez plus regarder vos nouveaux voisins de la même manière après ça !

Mardi 23 décembre 2014 à 18:48

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/lesloupsderiverdancetome1lucas535345.jpgLucas parcourt les États-Unis sans jamais oser poser ses bagages. Le jeune homme se sait traqué. Pourtant, lorsqu'il s'installe dans cette petite ville des North Cascades, il ne peut s'empêcher d'espérer autre chose de la vie. Au point de baisser sa garde. Jusqu'au jour où les ténèbres de son passé le retrouvent et commencent à massacrer méthodiquement son entourage. Son salut viendra de Marcus. Un homme beau, fort, plus âgé, qui fait battre le coeur de Lucas. Mais Marcus est avant tout un loup-garou et la nature même de Lucas est pour lui une abomination...

Pour commencer, il faut signaler que la couverture est très attirante, j’aime beaucoup les couleurs et je trouve que l’ensemble forme quelque chose d’harmonieux. Mais passons à l’avis après lecture.

Nous suivons un jeune homme nommé Lucas, un personnage perdu qui va de ville en ville, qui tente de se protéger de tout, de faire profil bas. Il ne veut blesser personne, ne cherche pas à nuire, par contre, il tente du mieux qu’il peut de se préserver, tout en demandant de l’attention et un peu d’amour. On sent dès le début que sa vie passée n’a été que souffrance et c’est possible qu’il attire le malheur malgré lui.

C’est un personnage qui aurait pu se montrer attachant… s’il n’était pas aussi étrange, complexe et contradictoire avec ses propos, ses envies et ses actions. C’est un jeune homme qui ne s’assume pas entièrement, qui a peur, ne s’affirme pas. Parfois, j’ai même l’impression qu’il aime donner le bâton pour se faire battre. Quant à ses histoires d’amour, je ne les trouve pas… épanouissantes, on joue avec lui, il n’est pas aimé pour ce qu’il est. Même quand enfin, il trouve quelqu’un de bien en la présence de Marcus, le comportement de ce dernier ne me plait pas du tout. C’est quoi cette manie de partir pour mieux revenir comme si de rien n’était ?

L’histoire est intéressante, mais pour une série qui se nomme « Les Loups de Riverdance », je ne trouve pas qu’on en parle beaucoup, peut-être qu’il aurait mieux fallu changer le nom de la série pour qu’elle soit en accord avec ce premier tome. Après, je conçois qu’il est difficile de trouver quelque chose d’adéquate et peut-être que ce premier roman est une sorte de mise en place.

Je suis partagée sur cette lecture. Lucas est quelqu’un qu’on a envie de voir s’épanouir, mais il a un comportement qui m’énerve, un peu comme ces héroïnes en manque d’amour dans les séries américaines à succès. C’est dommage, car cette lecture changeait un peu de la bit-lit classique, et pourtant, il y a comme un goût d’inachevé. Je tenterai de relire ce roman quand j’aurais l’esprit un peu plus tranquille.

Dimanche 21 décembre 2014 à 16:11

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/CVTLessorcieresdeNorthHamptontome2Ledouxba5858.jpgJoanna et ses deux filles, la sage Ingrid et l’impétueuse Freya, savourent la paix retrouvée dans leur petite ville de North Hampton. Quand Freddie, le frère jumeau de Freya, réapparaît soudain après des siècles d’emprisonnement, la jeune fille commence par se réjouir. Car son frère adoré est forcément innocent. Mais c’est Killian, le fiancé de Freya, que Freddie accuse… Ingrid, de son côté, est amoureuse de Matt Noble, le séduisant inspecteur de police. Mais entre une sorcière et un mortel qui ne croit pas à la magie, une histoire d’amour est-elle possible ? Joanna, quant à elle, est contactée par l’esprit d’un mort et forcée de se replonger dans de douloureux souvenirs. Les trois femmes pourront-elles préserver leur équilibre, et sauver ceux qu’elles chérissent ?

Autant le premier tome était sympa à lire, autant celui-ci est assez… nunuche par moment (oui, c’est le mot que je cherchais). Pourquoi nunuche ? Eh bien, commençons par le début.

Dans le tome 1, nous suivions les aventures d’une mère et de ses deux filles, une totalement libérée, une autre un peu coincée. Au final, elles vivent pleins de choses, il y a des rebondissements et on est content, ou presque.

Dans ce second volet, un nouveau personnage entre en jeu. Il est différent du trio et semble d’une certaine manière les diviser. Une autre chose, freya, la plus libérée, est folle amoureuse de son bel amant qu’elle a retrouvé, mais un grain de sable s’immisce dans le couple parfait, tandis qu’Ingrid sort de ses gongs un peu pour un rien.

Bref, la magie ne prend pas avec cette lecture. Je ne sais pas si c’est parce que ce n’est pas le moment pour moi de lire ce genre de roman, ou si c’est tout simplement le fait que je ne supporte plus vraiment l’écriture de cette auteure. Il y a de l’idée dans ce roman, beaucoup de choses se passent, l’histoire pourrait être très intéressante s’il n’y avait pas quelque chose de niais dans le style.

Ce n’est pas un avis très développé, j’en suis désolée, mais honnêtement, je ne sais pas quoi dire de plus. Je suis sceptique sur l’avenir de cette série, et ce n’est peut-être pas si mal que la série TV ait changé de direction. A voir avec le temps.

Samedi 20 décembre 2014 à 22:13

Et hop, de nouveaux livres sont arrivés dans ma boîte aux lettres cette semaine et cette fois, c'est signé Harlequin.
http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/WP001717.jpg
Un peu de romance avec une histoire un peu pimenté et un livre double pour les moments angoissants de la future année. C'est toujours agréable d'avoir sous la main des livres qui peuvent vous couper de la réalité le temps d'une lecture.

Sinon en ce moment, je suis dans en pleine lecture de La Promesse de Noël de Nora Roberts et Le Cauchemar du Chien de Roxanne Dambre. Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

Jeudi 18 décembre 2014 à 16:48

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/9782811213411.jpgAprès la mort tragique de son fiancé il y a trois ans, Lane Bishop pensait ne jamais plus confier son coeur à quelqu'un. Pourtant, elle ne peut résister au regard sulfureux de Dylan Brodie. Un homme aussi sauvage que son Alaska natal. Mais ce qui devait être un week-end paisible dans la cabane de pêche de Dylan va se transformer en cauchemar pour la jeune femme. L'inquiétant passé de ce lieu refait surface, un terrible danger guette le couple. Dylan devra tout risquer pour découvrir l'incroyable vérité et protéger la femme qui a ravi son coeur.

Ça m’arrive de lire de la romance, à condition qu’il y ait une intrigue un peu policière derrière (ou alors, on s’appelle Georgia Caldera et on écrit une histoire d’amour tellement passionnelle qu’on ne peut que succomber). Avec ce roman, inutile de dire que j’ai été servie, j’ai succombé et il fait dès à présent parti de mon top trois coups de cœur de l’année, sans aucune hésitation.

Dans ce premier tome d’une trilogie, l’auteur nous propose la rencontre entre un homme seul avec sa fille en Alaska et une jeune femme fraichement débarquée de Californie pour travailler dans son chalet. Bien entendu, il y a de l’électricité qui passe entre eux, on sent une certaine tension, une envie d’aller plus loin que le stade « je travaille pour vous ». Néanmoins, l’histoire ne s’arrête pas là. Le roman fait presque 500 pages, une simple romance ne m’aurait pas tenu en haleine bien longtemps. D’où le besoin d’une intrigue, d’un suspense pour continuer la romance.

En effet, Dylan veut rénover son chalet afin d’en faire des chambres d’hôtes, mais des années auparavant, il y a eu un double assassinat et on dit le lieu hanté. Réalité ou pure arnaque ? Lane se sait plus quoi penser, et c’est ensemble qu’ils vont découvrir la vérité, jusqu’à ce qu’une ancienne connaissance de Caleb, un ami de Dylan, ne sème la zizanie dans sa vie.

Vous l’aurez compris, il se passe beaucoup de choses dans ce roman, on n’a pas le temps de s’ennuyer et l’action débute dès les premières pages. Les personnages sont touchants, on s’attache à Emilie, cette petite fille qui refuse de parler après le départ de sa mère. C’est bien simple, c’est le genre de roman qu’on lit en une journée, sous la couette, un jour de pluie. C’est impossible de le lâcher jusqu’à la fin et le lecteur passe par divers sentiments et émotions : la joie, l’angoisse, le désir, la peur, l’amour, la colère, le chagrin…

Pour ma part, ce roman ne m’a pas laissé indifférente. Je suis effectivement passée par toutes ces sensations, j’ai aimé moi aussi Dylan, mais son aveuglement m’a énervé et je remercie la petite Emilie d’avoir été là, ce n’est pas rien de dire que les enfants sont malins.

Je ne connaissais pas l’auteur et je ne saurais dire ce qui m’a interpellé en lisant la quatrième de couverture, mais je peux vous affirmer que j’ai eu un bon feeling et je suis heureuse d’avoir eu la curiosité de lire ce roman. Comme je l’ai dit plus haut, il fait partie de mon top trois des « coups de cœur » de l’année. C’est une très belle romance sur fond de suspense et je vous le recommande vivement. Le dernier mot à l’attention des éditions Milady : vivement la suite !

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast