Mystica

Lectures de Sabbata

Vendredi 30 mai 2014 à 12:48

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/20451885.jpgA quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse. Elle reçoit une lettre de rupture adressée à son voisin, un dénommé Rodrigue. Elle lui renvoit. Il lui répond. De lettres en lettres, ils deviennent intimes. Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que son imagination ?

Ayant une petite semaine de vacances, j’en profite pour me rattraper niveau lecture (ce qui ne permet pas de faire baisser ma PAL malheureusement), et j’ai ressenti une envie de lire un roman léger, qui nous tient pendant quelques heures en nous emmenant loin de la vie de tous les jours sans prise de tête. Je l’ai trouvé avec ce roman.

Nora entreprend une relation épistolaire avec son voisin qui vient de se faire larguer par lettre. Tous deux adolescents, on entrevoit deux façons d’écrire, l’une étant plus littéraire, l’autre plus brutale, plus masculine. L’auteure réussit à définir ses personnages dans leur écriture et même si on suit un peu le quotidien de la jeune fille, c’est le côté courrier qui retient notre attention, grâce à une typographie qui change selon l’expéditeur.

On découvre des problèmes d’adolescents, une envie de vivre une relation unique et différente, loin de la banalité, de la normalité, mais il y a le désir de voir plus loin. Rodrigue veut plus qu’une relation platonique et des sentiments naissent à travers les petits mots. Quant à Nora, c’est la peur de briser cette relation qui la renferme sur elle-même.

C’est une histoire légère qui n’a pas à rougir car elle est bien écrite et sort du lot. Elle a le mérite d’être prenante, on en vient à attendre la lettre suivante afin d’apporter une réponse au correspondant. Il y a des références littéraires intéressantes et l’histoire donne le sourire.

Grâce à ce roman, j’ai pu faire une pause dans la fantasy et j’ai passé un très bon moment de lecture.

 

Jeudi 29 mai 2014 à 15:24

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/51v9r2VDjmL.jpgKira Graceling, détective privé à Chicago, aurait dû passer son chemin. Mais son sens du devoir lui interdit d'ignorer les gémissements de douleur qu'elle entend. La victime, Mencheres, est un maître vampire qui pensait n'avoir plus rien à découvrir de la vie. Jusqu'à ce que Kira entre dans la sienne : intrépide, adorable et humaine, elle n'hésite pas à braver la mort pour le sauver. Il brûle d'amour pour elle, mais le danger se rapproche, et Mencheres doit choisir entre la femme qu'il désire et un plongeon dans la plus noire des magies.

Deuxième tome de la série Le Monde de la Chasseuse de la Nuit qui se concentre sur Mencheres, le grand-père vampirique de Bones. On le voit souvent dans la série initiale et malgré les petites cachotteries, il est plutôt en bons termes avec son petit-fils.

Ici, on découvre qu’il veut mettre fin à ses jours après avoir aidé à l’assassinat de sa femme Patra, laissant sa lignée et ses pouvoirs à Bones, pourtant, sa rencontre avec Kira, détective n’ayant pas froid aux yeux et n’hésitant pas une seconde pour aller sauver un vampire aux prises de goules, va changer ses plans.

Contrairement au premier tome, j’ai été moins emballée par cette histoire. Mencheres est un personnage très intéressant, il y a de l’action et j’aime beaucoup Kira, mais le fait de vouloir caser tous les vampires, à la fin, même si j’aime bien quand l’histoire se termine sur une bonne note, je trouve ça un peu redondant. La manière dont commence l’histoire est par contre toujours unique, c’est le résultat qui reste inchangé. Maintenant, j’avoue aimer la série car il y a de belles romances et mon côté fleur bleue ressort avec ces histoires.

Ce roman est un cran en-dessous par rapport à Première Goutte de Sang, cela ne m’empêche pas d’avoir ailé l’histoire et retrouver Cat et Bones sera un grand plaisir.

 

Mercredi 28 mai 2014 à 14:49

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/91ciD1lsfQLSL1500.jpgMeg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens...

Il y a eu un tel engouement pour cette nouvelle série qu’au début, j’appréhendais la lecture, de peur de mettre la barre trop haut et d’être déçue après. Au final, il n’en est rien, c’est d’ailleurs mon dernier coup de cœur en date.

Ça commence avec le prologue où l’auteure nous plonge dans un monde unique, nous dicte les règles, nous transporte dans un univers jamais vu auparavant. Une fois le décor planté, on peut accéder à l’histoire avec le premier chapitre. L’univers se rapproche de la fantasy urbaine au même titre que la série Mercy Thompson, bien qu’on ne puisse comparer ces deux séries.

Très étrange, mais le premier point que j’ai aimé dans ce roman est la librairie Au Bouquin Hurlant. Rien que le nom me donne envie d’y entrer car je m’attends à trouver de la littérature gore, du suspense, de la magie, un thriller à vous glacer le sang… Bon, je m’attends moins à trouver des clients dévorés par des loups, mais il faut bien un bémol.

Le fait de situer l’histoire dans un Enclos m’a beaucoup plu, car chaque espèce laisse libre-court à sa métamorphose, si bien que cela paraît normal que Simon, notre libraire et chef, se transforme partiellement ou totalement lors d’un excès de colère. On est également loin des lois humaines, donnant l’impression que chaque personne est libre et est régi par une autre législation. On oublie presque qu’ils sortent de l’imaginaire de l’auteure.

Quant à l’intrigue, je l’ai trouvée géniale. Les différents clans se complètent et peu importe les complots organisés par les humains, ceux-là doivent retenir une chose : les Autres gagnent toujours à la fin.

On remarque une évolution chez les personnages depuis l’arrivée de Meg, car elle intrigue, perturbe, appelle à la curiosité. Sa relation avec Simon est d’abord désastreuse, mais elle change, s’améliore, sans que les deux personnages ne se sautent dessus. Si un jour il y a romance, je ne doute pas que l’auteure saura l’amener comme il le faut.

Véritable coup de cœur, j’ai beaucoup de mal à me dire qu’il faille attendre la suite et j’ai l’impression que les autres lectures qui suivent sont fades à côté (pour les curieux : L’Etreinte des Ténèbres de Jeanniene Frost et Blood Song d’Anthony Ryan, soit les deux prochaines chroniques). Bref, si vous ne savez pas quoi lire et que vous désirez quelque chose d’unique, je vous conseille fortement ce roman.

Mardi 27 mai 2014 à 14:36

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/1112mondechasseuse12.jpgLa nuit n'est pas sûre pour les mortels. Denise MacGregor ne sait que trop bien ce qui rôde dans l'ombre : sa meilleure amie Cat est une demi-vampire et elle est poursuivie par un démon changeforme. Sa survie dépend désormais d'un immortel que ses charmes ne laissent pas insensible. Il s'agit de Spade, un vampire vieux de plusieurs siècles aussi puissant que mystérieux. Denise éveille son désir, mais Spade sait qu'il doit réfréner ses fantasmes face au cauchemar qu'ils affrontent tous les deux... Car à la première goutte de sang versée, ils seront tous deux perdus.

Spade est sans aucun doute celui qu’on apprécie après Bones, car Bones reste numéro un pour de nombreuses raisons. Pourtant, pour ma part, ce fut l’inverse grâce à ce tome. Qu’on ne s’y méprenne pas, j’aime beaucoup le mari de Cat, mais Spade est différent et je le préfère pour ses manières, pour sa délicatesse et sa façon de séduire Denise sans qu’il ne le veuille au début.

Ce nouveau couple est sympa à suivre, j’aime bien cette idée de lui donner de l’importance pendant un tome, car Denise et Spade sont aussi intéressants que Cat et Bones, même si ces deux-là doivent garder la première place dans la série.

On se plonge facilement dans l’histoire, il y a une certaine sensualité entre les personnages qu’on ne peut ignorer, reconnaissant ainsi la plume de l’auteur. L’histoire d’amour est aussi importante que l’intrigue principale, si bien que j’ai tout aimé dans ce roman et savoure déjà le prochain tome de la série.

Ce petit avis n’apporte rien de constructif, c’est bien vrai, cela confirme juste mon statut de fan qui attend de pouvoir finir la série. Mais c’est tellement bon parfois de ne pas savoir quoi dire de plus !

Jeudi 22 mai 2014 à 15:51

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2014/51IhhO6K9TL.jpgLa lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger... Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?



Clary et Jace m’avaient presque manqué. Ce fut donc un grand plaisir de les retrouver dans ce tome 3 qui est sans conteste un tome de bouleversement. La série prend de plus en plus d’ampleur, il y a des jeux d’alliance, de la politique à l’ouvrage, surtout quand il est question de retourner à Idris pour contrer les plans de Valentin, plus puissant que jamais.

La relation entre les deux protagonistes cités plus haut est complexe, et rien ne s’arrange dans ce début de roman qui est… mouvementé. C’est aussi le cas pour les personnages qui les accompagnent : Alec semble être en stand-by dans sa relation avec Magnus mais on voudrait la voir évoluée, Simon ne se fait pas à sa nouvelle condition, qui est très étrange aux yeux de tous, Isabelle est sans doute la seule à rester fidèle à elle-même dans ce monde où tout change tout le temps.

L’histoire se passe dans la Cité de Verre, à savoir Alicante, bien loin de New York. On découvre de nouveaux personnages, des questions ont enfin leurs réponses et surtout, la plus grande interrogation semble enfin avoir une explication plausible, libérant un grand poids pour le lecteur.

On ne s’ennuie pas une seule seconde. L’avantage avec cette série est qu’on continue l’action où elle était laissée dans le tome précédent, et surtout, on en apprend plus sur Jocelyne et sur la façon de la libérer.

La série s’améliore de tome en tome. Je trouve que l’histoire est sensée et les explications plausibles.  J’avoue avoir eu tendance à vouloir étrangler Jace par moments, mais je pense que c’est le personnage qui veut ça. Quant à Clary, elle prend de plus en plus d’assurance et j’ai hâte de voir son évolution dans le prochain tome. En tout cas, ce roman m’a beaucoup étonnée et je suis presque surprise de voir qu’il y a encore trois tomes, car celui-ci pourrait s’arrêter ici sans problème, mais je soupçonne certains événements inachevés, mais je ne dirai rien pour préserver la surprise.

La série me plaît toujours autant, et j’espère que c’est le cas pour d’autres lecteurs.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | Page suivante >>

Créer un podcast