Mystica

Lectures de Sabbata

Vendredi 22 novembre 2013 à 11:51

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/10516193025245.jpg"Au chevet de Lestat, plongé dans un profond coma, David Talbot, l'archiviste du Talamasca, rencontre Armand, peut-être le plus mystérieux et sans conteste le plus séduisant des vampires. Il entreprend de lui faire raconter l'histoire de sa vie. Une histoire cruelle et flamboyante qui nous mène des steppes de la Russie à Constantinople et à la Venise de la renaissance, où il est recueilli par Marius, un peintre qui vit avec faste et dont il ignore qu'i s'agit d'un vampire. Mais Marius, dont le mode de vie et la tolérance suscitent la haine des autres vampires, sera brûlé sous les yeux d'Armand. Commence alors pour celui-ci une errance de plusieurs siècles qui le conduit à Londres, paris et enfin New-York, où grâce à deux enfants et à la magie de la musique, il pourra enfin entrevoir une forme de rédemption."

Après quatre tomes consacré à Lestat, c’est difficile de suivre le passé d’un autre vampire, bien qu’il soit lui aussi charismatique, j’ai nommé Armand, que l’on rencontre pour la première fois sous la parole de Louis dans Entretien avec un Vampire. Pourtant, ce personnage a des choses à raconter.

On rentre rapidement dans l’histoire même si on doit plusieurs fois changer d’époque, ce qui peut parfois perturber la lecture. Lestat a pu développer sa vie dans plusieurs livres, ce n’est pas le cas pour Armand, qui doit de plus se démarquer aux yeux des lecteurs afin de ne pas suivre une direction chronologique comme Louis, par exemple. C’est pourquoi, j’ai trouvé ça intéressant qu’il incorpore une bonne partie de sa vie en tant qu’humain. Si d’autres vampires renient leur humanité, ce n’est pas son cas, au contraire, car il semblait déjà être prêt à devenir un vampire, voilà pourquoi il nous raconte cette transition.

Bien entendu, certains instants de sa vie sont en commun avec Lestat et Louis, d’ailleurs, j’ai trouvé qu’il était très rapide sur l’épisode de Claudia, comme pour rendre cette époque éphémère. C’est bien fait, car il n’y a pas ainsi de redit, mais d’un autre côté, il semble vouloir rejeter ce souvenir, comme si elle n’avait été qu’une erreur qu’on aurait éliminé pour le bien de tous.

Toujours très détaillé, je ne pourrais pas dire que ce fut mon tome préféré, car pour moi, La Reine des Damnés est le meilleur de cette série, j’ai toutefois aimé en apprendre plus sur ce vampire qui a, comme les autres, quelque chose de fascinant.  C’est un être qui semble apprendre continuellement, sans doute celui qui ressemble le plus à un humain à cause de ses sentiments qu’il laisse libre-court.

Je vais mettre du temps avant de finir cette série, mais je vais y arriver progressivement, ce n’est qu’une question de temps.

Dimanche 17 novembre 2013 à 11:15

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/lecycledesdestinstome1aylinetsiam344411250400.jpg"2132, la ville de Paris a été presque entièrement engloutie par la mer. Seuls émergent çà et là les sommets de quelques monuments où se sont installées des communautés de rescapés. Aylin, treize ans, habite sur l îlot du mont Valérien, dans un village construit au c ur d une forteresse. Les Valériens reçoivent parfois la visite de garçons étranges aux doigts palmés qui vivent sur la tour Eiffel rebaptisée tour des Elfes. Qui sont ces êtres mystérieux apparus au moment de la Catastrophe ? Communiquent-ils vraiment avec les dauphins ? Fascinée, Aylin bravera l interdiction de les approcher..."

La quatrième de couverture donne envie de s’aventurer dans cette histoire futuriste, où une catastrophe naturelle a entraîné un changement radical dans le mode de vie des Parisiens, car on se concentre sur la ville de Paris. Ainsi, nous retrouvons la capitale française dans l’eau, où la mer a élu domicile, apportant avec elle des créatures mystérieuses.

Deux mondes s’affrontent : celui des parisiens, rescapés de la catastrophe, méfiants, qui ont mis au point un système de troc avec les Dyouns, créatures apparues lors du changement, qui ont à la fois des caractéristiques humaines tout en pouvant côtoyer les dauphins. Aylin, Valérienne, et Siam, enfant de Dyoun, vont alors se fréquenter malgré eux.

L’histoire est touchante et bien écrite, on suit la naissance d’une amitié entre deux espèces différentes, qui montre que les alliances sont possibles malgré les aprioris. La description d’un Paris englouti est plaisante à lire, non pas pour dévaloriser le regard que l’on peut avoir sur la ville, mais parce qu’il y a de nombreux détails et le petit glossaire mis en fin de roman aide à l’imaginer.

Il y a de l’action, les personnages sont touchants et l’histoire est bien menée, c’est par contre dommage que l’auteur a voulu finir au plus vite son roman, on reste sur notre faim. Le manipulateur de l’histoire semble renoncer très vite à son plan, à moins qu’un tome 2 ne voie le jour, mais pour le moment, il y a comme un goût d’inachevé.

Cela reste cependant un roman agréable à lire, qui plaira certainement à un jeune public pour son histoire pleine de valeurs morales, dont l’intrigue est simple mais efficace.

 

Samedi 9 novembre 2013 à 15:00

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/VampireAcademy.jpg"Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?
La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.
Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l'encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu'a-t-il bien pu leur arriver avant d'être ramenées de force ?"

Le début s’annonçait mal, pour être honnête. Il y a quelques mois, je me rends en librairie pour prendre un livre et la libraire me conseille cette série qu’elle a aimé, mais petit soucis : elle ne connait pas la série Maison de la Nuit et lorsque je m’attaque à la lecture, je ne peux m’empêcher d’y penser, de voir des ressemblances. On peut aussi aller plus loin et la comparer à Harry Potter car l’histoire se passe dans une école, bla bla bla… donc, on met les idées de côté et ma lecture commence.

Une page, deux, puis un chapitre… une centaine de pages plus loin, je ferme le livre et me dis : « ça va être dur de le terminer. » Ça ne passe pas, pas au début, puis les pages suivantes se lisent vite. L’intrigue se met en place. Au final, je l’ai terminé et j’ai apprécié l’histoire car il y a de l’idée. L’auteur met en place la scène qui semble se complexifier, surtout au niveau amoureux. Mais j’attendais sans doute plus.

Ce premier tome m’a donné la même impression que lors de ma lecture de Damné de Lauren Kate. Le début démarre au quart de tour, les événements s’enchainent et promettent une suite remplie en émotion, mais de là à vouloir lire la suite… c’est autre chose. Certes, c’est une lecture très agréable qui passe très bien quand on ne veut pas se prendre la tête avec de la littérature très élitiste. Cela fait aussi un moment que je lis de la littérature de jeunesse, et parfois, j’ai l’impression que certaines séries visent vraiment un certain public et pas plus, mais ceci est mon impression personnelle.

Voilà, c’est donc une bonne découverte, mais pas un coup de cœur. Pour le moment, à choisir, je prends l’autre série du même auteur Cygne Noir, dont le premier tome m’avait bluffé.

Mardi 5 novembre 2013 à 19:10

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/002502079.jpg"Horace a disparu. De longs mois se sont écoulés depuis son départ en mission pour les terres exotiques de Nihon-Ja. Will, Evanlyn et Aliss décident de partir à sa recherche. Et ce qu'ils découvrent les inquiète au plus haut point : Horace, mêlé aux intrigues de la cour, est en grand danger ! La secte des Senshi s'est en effet emparée du pouvoir. Horace n'a pas hésité une seconde à défendre l'empereur. Maintenant, il doit l'aider à récupérer son trône... ou périr avec lui. Mais dans ce pays où les puissants sont à la solde des usurpateurs, où trouver des hommes capables de s'opposer aux redoutables guerriers Senshi ?"

Cette série est l’une des seules que j’aime lire après tant de tomes déjà parus. C’est certes de la littérature de jeunesse, mais j’ai vraiment l’impression de voir les personnages mûrir à chaque nouvelle aventure. Il n’y a jamais de temps mort, de longue pause. Chaque livre part à la conquête du monde, donne quelque chose au lecteur pour s’évader. Est-ce parce que le public visé est plus masculin que féminin, d’où le manque de temps mort ? Je n’ai pas la réponse et je ne pense pas que ce soit ça l’excuse, mais certaines séries devraient prendre exemple.

On part encore une fois dans une contrée lointaine, très lointaine, où le grand et fort Horace décide de venir en aide à l’empereur Shigure. Mais il ne peut partir aussi longtemps dans un pays étranger sans que les rôdeurs ne viennent le retrouver. Au final, c’est toute une bande qui se retrouve loin d’Araluen en mettant leur talent en commun.

C’est aussi cela qui est plaisant avec cette série, c’est qu’on retrouve avec envie les personnages qu’on a croisé dans les tomes précédents, donnant de la valeur à l’histoire, et pour ceux qui ne se souviennent pas de certains détails, les notes de l’éditeur sont d’une grande aide. L’intrigue est toujours posée et maitrisée, encore un bon point. On suit plusieurs personnages dans leurs différentes quêtes, jusqu’au regroupement final. Sans oublier que le mot de la fin nous donne encore une fois le sourire.

Mais si on doit noter un défaut, ce serait le dénouement final, peut-être un peu trop rapide et parfois prévisible. C’est dommage, seulement à part ça, on reste plonger dans l’histoire. L’auteur semble aimer ses personnages, j’ai l’impression qu’il veut simplement nous faire partager un moment avec eux, plutôt qu’essayer d’assombrir son œuvre.

Pour le tome suivant, j’attends de voir, car il semble être un « hors-série », si on peut le nommer ainsi, mais j’attends de pouvoir le lire, car après tout, je fais confiance à l’auteur pour passer un agréable moment de lecture.

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast