Mystica

Lectures de Sabbata

Jeudi 31 octobre 2013 à 14:56

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/35055781.jpg"Sonea a beaucoup appris depuis ses débuts. Elle a su gagner le respect des novices, et une place au sein de la Guilde des magiciens. Mais elle aurait aimé ne jamais découvrir certains secrets... Ce dont elle a été témoin dans la pièce souterraine du haut seigneur, ou l'existence d'un vieil ennemi de Kyralia, qui surveillerait la Guilde de près. Quand le haut seigneur lui dévoile son savoir, Sonea ne sait plus qui croire ou ce qu'elle craint le plus. La vérité est-elle aussi terrifiante ? Ou essaie-t-il de la tromper afin qu'elle l'aide à réaliser ses sinistres projets ?"

Lors de l’interview de Trudi Canavan, celle-ci nous avait révélé que son tome préféré était celui-ci, malgré les larmes versées pendant l’écriture, pendant les corrections. C’est pourquoi, j’ai mis plus de temps à le lire que les deux tomes précédents. A quoi devais-je m’attendre ? Allais-je être déçue, ou au contraire, transportée dans cet univers qui me plaît ? Peu importait l’issue, je ne voulais pas le terminer, jusqu’à ce que je prenne mon courage à deux mains.

Donc oui, la trilogie se termine. Il y a dans ce tome beaucoup, beaucoup d’actions. Sonea est toujours coincée sous la tutelle d’Akkarin, mais leurs rapports changent quand il s’ouvre à elle et lui explique le pourquoi et le comment de sa formation de mage noir. A partir de là, tout bascule. Qui croire ? Le Haut Seigneur est-il si mauvais que cela, ou au contraire, tente-t-il de sauver la guilde ? Cela s’agite dans tous les sens, y compris chez les voleurs. Pas de temps mort, l’enjeu devient de plus en plus important, jusqu’à la deuxième partie du livre, où Sonea décide d’apprendre aussi la magie noire afin d’aider son tuteur, jusqu’à ce qu’on les découvre.

Inutile de dire que les derniers chapitres se sont enchainés. Ma gorge s’est serrée à la lecture des dernières pages. Tant de personnages auxquels on s’attache et qui s’en vont, comme ça, parce que c’est la guerre et qu’il y a toujours des dégâts qu’on ne peut contrôler (je les comprends ces larmes versées, c’est cruel, mais on ne peut pas toujours tout contrôler).

J’ai eu l’impression que la fin était rapide, pourtant, la guerre a tout de même duré cinq jours. Il y a eu des traques, des assassinats, de la magie utilisée et transférée… d’ailleurs, si la magie de l’arène avait eu sa chance… enfin, bref, je ne vais pas tout dévoiler.

Mon avis sur cette trilogie est très favorable. L’histoire du début à la fin est logique, on a des réponses aux questions posées dans le premier tome, si bien que rien n’est laissé au hasard. Je recommande vivement cette série de fantaisie, car elle vaut le coup d’être lue et d’être appréciée. Merci à Trudi Canavan pour cette série.

Samedi 26 octobre 2013 à 14:30

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/904355gf.jpg"Tous les novices de la Guilde des magiciens viennent de familles puissantes... sauf Sonea. Mais elle sait bien qu'elle peut se tourner vers ses maîtres Dannyl et Rothen pour leur demander de l'aide. En tout cas, jusqu'à ce que d'infâmes rumeurs commencent à courir sur elle - et qu'Akkarin, le haut seigneur, intervienne. Nommé ambassadeur de la Guilde, le seigneur Dannyl part pour la cour d'Elyne où il entreprend une mission secrète : reprendre la quête que le haut seigneur lui-même entama puis abandonna il y a longtemps, à la recherche d'anciens savoirs magiques. Cependant, ignorant les motivations réelles de sa mission, Dannyl fait bientôt face à des dangers inattendus... Sonea, quant à elle, a presque oublié le sombre secret d'Akkarin ; mais cacher la vérité est peut-être une grave erreur..."

 La fin de ce tome donne encore envie de lire la suite, mais commençons par le début. Sonea intègre la guilde en tant que novice. Comme convenu dans le premier tome, Rothen  accepte de la prendre sous sa tutelle dès sa première année. On pense que le danger vient du haut seigneur, notamment à cause de son penchant pour la magie noire, mais la jeune fille va devoir faire face à un ennemi de son âge : Regin, novice arrogant qui va réussir à liguer toute la classe contre elle.

De son côté, Dannyl part à la recherche de la vérité sur Akkarin en retraçant son voyage parcouru des années auparavant. Quant à Lorlen, son malaise vis-à-vis de son ami se fait très vite ressentir. Nous sommes au cœur de la magie dans ce tome, au sein de la Guilde. On rencontre de nouveaux personnages, les intrigues mises en place s’accentuent, le voyage de Dannyl est au final le seul échappatoire, la seule liberté.

Sonea prend de plus en plus d’importance, sa magie se développe et la rend redoutable, si bien que son combat contre Regin suffit à lui donner  une légitimité au sein de la guilde. Comment cela va-t-il évoluer ? Nous verrons cela dans le tome 3.

Akkarin reste difficile à cerner. Il utilise la magie noire mais ne semble pas vouloir détruire la guilde… pour le moment. Il reste menaçant, c’est aussi à voir dans le dernier tome de la trilogie.

Lors de ma rencontre avec Trudi Canavan, j’ai appris  qu’elle avait beaucoup pleuré quand elle travaillait sur Le Haut Seigneur mais c’est son tome préféré, alors je recule un peu sa lecture, le temps de finir  un autre roman. Je sens qu’il va y avoir des larmes si je finis cette série.

Lundi 21 octobre 2013 à 14:04

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/livrelaguildedesmagiciens3741.jpg"Cette jeune fille est plus puissante que la moyenne de nos élèves, peut-être même plus que nos mages ! Elle est un danger. Il faut la trouver et l'arrêter. Si c'est une renégate, la loi nous oblige à l'amener devant le roi. Sinon, nous sommes tenus de lui enseigner le Contrôle. C'est encore une enfant, probablement une voleuse ! Mais elle pourrait devenir une grande magicienne... Comme chaque année, les magiciens d'Imardin se réunissent pour nettoyer la ville des indésirables. Protégés par un bouclier magique, ils avancent sans crainte au milieu des vagabonds, des orphelins et autres malandrins qui les haïssent. Soudain, une jeune fille ivre de colère leur jette une pierre... qui traverse sans effort le bouclier magique dans un éclair bleu et assomme l'un des mages. Ce que la Guilde des magiciens redoutait depuis si longtemps est arrivé : une magicienne inexpérimentée est en liberté dans les rues ! Il faut la retrouver avant que son pouvoir incontrôlé la détruise elle-même, et toute la ville avec elle. La traque commence..."

De temps en temps, pour se motiver à lire un livre qui se repose tranquillement depuis des années dans notre bibliothèque, il faut un petit coup de pouce. Celui-ci s’appelle Trudi Canavan. En effet, c’est le premier auteur international que je rencontre, alors autant avoir lu au moins un de ses livres. C’est chose faite, donc parlons-en.

Ce premier roman est en deux parties : la première s’apparente à la poursuite, les mages tentent comme ils peuvent de mettre la main sur une jeune fille, ignorante de son potentiel magique. Aidée de ses amis et des voleurs, elle réussit à leur échapper pendant un moment. Ainsi, nous avons la progression des mages, leur discussion sur une possible tutelle,… et celle de Sonea, encore jeune, cachée, qui essaie de maitriser seule son don à l’aide d’un vieux grimoire.

La deuxième partie se concentre sur l’apprentissage, l’éducation de cette jeune fille qui doit contrôler son pouvoir, mais c’est aussi une partie importante car l’intrigue se met lentement en place pour pouvoir continuer dans les tomes suivants. On commence à voir des complots, des menaces, le livre se termine sur la découverte d’un secret, d’une vérité qui ne peut pas plaire.

C’est un roman qui se lit très bien. Comme l’héroïne, on apprend au fur et à mesure la politique des mages, leurs manières de fonctionner, ce qui rend la lecture claire. On veut lire la suite, c’est indéniable. Le monde n’est pas trop complexe, il y a des explications historiques au bon moment pour mieux comprendre, notamment sur la Purge. Chaque personnage a son point de vue, modifiant la perception du lecteur quand il réunit les témoignages.

Le public pour cette série est large. Il est tout à fait possible de la lire dès l’adolescence, selon moi. La prochaine étape est de lire le tome 2.

Lundi 14 octobre 2013 à 20:47

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/bookcovertmp121648250400.jpg"Le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont le pieu à la main et ceux qui creusent...
Et à deux ils iront plus vite. Le séjour romantique à Paris de nos deux amoureux Cat Crawfield et Bones tombe à l'eau lorsque Cat se réveille du nom de Gregor, un Maître plus puissant que Bones et qui a des liens avec le passé de Cat dont elle n'a aucun souvenir. Alors qu'une bataille s'engage entre le vampire qui hante ses cauchemars et celui auquel elle a donné son coeur, Cat seule est capable de briser les liens qui la rattachent à Gregor
."

Même en arrêtant de travailler pour son oncle Don, Cat n’est pas à l’abri des ennuis, surtout quand cet ennui met en danger son couple. Venant cette fois de son passé à elle, un certain Gregor la revendique comme étant son épouse alors que ses souvenirs se sont envolés. Autant dire que cela ne ravit pas du tout Bones, prêt à se débarrasser de ce rival sans scrupule.

Mais si le seul moyen pour la Faucheuse d’éliminer définitivement ce parasite, venu dans le seul but de faire enrager Bones et de lui mettre le doute sur ses sentiments, était de devenir une bonne fois pour tout vampire à son tour ?

Bien entendu, rien ne marche comme sur des roulettes pour notre héroïne, c’est à croire qu’elle le fait exprès. Beaucoup de choses sont en jeu dans ce tome, dont son humanité, ou ce qui lui reste, sans compter que l’auteur aime et n’hésite pas une seconde à jouer avec nos nerfs jusqu’au bout.

Toujours aussi addictive, cette série ne semble pas s’essouffler une seule seconde. Maintenant que Cat a changé de vie, une nouvelle fois, il est temps de se concentrer sur sa meilleure amie Denise, héroïne de la série spin-off, prochaine lecture sur ma PAL, avant de lire le tome 5 de la Chasseuse de la Nuit.

Pour le moment, un break s’impose, car j’ai l’impression de ne pas savoir quoi dire de plus sur ce tome, à part peut-être que j’ai adoré l’attitude de Vlad et que pour certains côtés, je le préfère à Bones ? Que je suis dégoûtée pour le sort de Rodney qui rendait la mère de Cat plus sympathique ? Hum, cela n’engage que moi. Allez, prochaine lecture : de la young adult !

Dimanche 6 octobre 2013 à 20:43

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/91021765381.jpg"Cat a beau passer d un déguisement à l'autre pour empêcher les vampires de découvrir son identité, sa couverture finit par sauter, ce qui la met en terrible danger. Et comme si ça ne suffisait pas, une femme sortie tout droit du passé de Bones est bien décidée à se débarrasser de lui une bonne fois pour toutes. Cat va apprendre la véritable signification de l'expression « se faire du mauvais sang »."

Même en essayant de faire une pause avec un autre roman, un autre style, l’appel de la série est bien trop forte, car le sort de Cat et Bones m’importe plus que de connaître l’histoire d’un personnage inconnu dans un style qui ne m’attire pas. D’où mon abandon pour revenir à La Chasseuse de la Nuit avec le troisième tome. Est-ce un bon choix ? Faut croire que oui, car j’ai encore adoré me plonger dans le livre et retrouver ce couple touchant.

On continue avec les ennuis avec une adversaire redoutable par son ancienneté et ses pouvoirs, mais aussi par son affiliation à Mencheres, le grand-père vampire de Bones. Notre séduisant vampire est en effet visé par Patra, décidé une fois pour toute à l’éliminer avec la Faucheuse rousse pour atteindre son créateur et époux.

Beaucoup de rebondissements dans ce tome. Le lecteur peut souffler une fois le livre fermé uniquement, car jusqu’à la fin, bien qu’on sache à peu près comment l’histoire va tourner, un certain doute nous occupe. On est ainsi balancé entre le rire, la frayeur, la tristesse voire la surprise, vu certains événements qui nous laissent sans voix.

C’est la période des fêtes mais les vampires ne semblent pas vouloir célébrer la venue de Jésus pour régler leurs comptes à leur place, d’où l’action qui ne tombe jamais. Comme c’est dit un peu plus tôt, il y a quelques surprises, on veut enchainer avec le tome 4 pour rester dans l’ambiance et voir la progression des personnages.

On sait tous déjà quelle sera ma prochaine lecture pour la nouvelle semaine.

<< Page précédente | 1 | 2 | Page suivante >>

Créer un podcast