Mystica

Lectures de Sabbata

Samedi 27 octobre 2012 à 18:19

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/damesdelune.jpg

"Une jeune magicienne est désignée pour débarrasser son royaume d’un terrible dragon... Une adolescente insouciante se retrouve transportée dans un monde inquiétant... Une fée est prête à tous les sacrifices pour sauver son prince d'une mort certaine...Un médecin fait une expérience des plus étranges au chevet de sa patiente sur le déclin...
Huit illustrations. Huit contes mêlant magie et amour. Allez à la rencontre de divinités et de créatures démoniaques ou merveilleuses... Découvrez ces histoires au parfum de terribles malédictions, de destins tragiques mais aussi de courage et de nobles sentiments !
"
 

En général, j’ai été séduite par ce recueil. Les nouvelles se succèdent sans se ressembler, chacun peut trouver son bonheur. J’ai surtout trouvé le mien dans celle de Stéphane Soutoul, mais pas seulement. Voici un avis sur chacune d’entre elles :

Ralvn Plumes Noires au vent du Nord de Vanessa Terral :

Bonne nouvelle qui mélange les religions avec beaucoup d’agilité. On se perd un peu au début, puis au fil de la lecture, on se surprend à regretter que ce soit déjà la fin.

La Légende du dragon d’ambre de Céline Guillaume :

La nouvelle est courte, certes, mais Céline Guillaume réussit à donner une âme en seulement quatre pages. Son écriture est sublime, on reconnaît de suite son univers avec ce sujet abordé. J’aime toujours autant lire ses œuvres, peu importe la longueur, car la qualité est là.

Mademoiselle Hilda Malaïka Macumi :

Que dire à part : « waouh » ? C’est une nouvelle romantique, triste et si belle à la fois ! J’étais persuadée connaître cette auteure, pourtant, c’est la première fois que je lis un de ses écrits, mais ce ne sera certainement pas la dernière.

L’Etrange Histoire du Luthier amoureux de Stéphane Soutoul :

La nouvelle de cet auteur est complète : il y a le personnage principal, torturé par sa passion pour une femme inaccessible, sa jalousie envers son rival qu’il peut indirectement sauver ou tuer, son passé sombre qu’il veut fuir pour embrasser une merveilleuse carrière. L’histoire est sublime, on est de suite happé grâce aux mots envoûtants utilisés. C’est bien simple : le lecteur est transporté dans un univers unique qui ne demande qu’â être exploré. Certainement mon coup de cœur du recueil.

La Maison de la Sorcière d’Aline Finley :

Je découvre avec plaisir une auteure dont l’histoire mélange avec brio le passé et le futur d’une même personne réincarnée. C’est joliment bien manié !

Vanité ou Destinée d’Ambre Dubois :

Jolie nouvelle avec une morale bien amorcée. L’univers est sombre mais bien dosé, l’héroïne possède un rôle important mais est l’écho de son caractère.

La Toile de Liadan de Lia Vilorë :

Le côté arachnide me gêne un peu (cela ne touche que moi), mais c’est un plaisir d’apprendre quelques noms de la mythologie irlandaise. L’histoire est bien menée et même si le comportement du chevalier est prévisible, cela ne dérange en rien la lecture de la nouvelle.

Dame Astraea d’Angélique Ferreira :

La nouvelle est si triste ! L’héroïne a succombé à ses sentiments pour aider le prince des fées et les conséquences sont lourdes. La fin est si abrupte qu’on ne peut croire qu’il n’y a rien de plus par la suite. Bien entendu, ce n’est pas le néant qui l’attend, mais c’est si malheureux ! Au moins, l’auteur sait faire réagir ses lecteurs et la nouvelle est très belle, j’adore l’univers des fées.

Samedi 27 octobre 2012 à 18:13

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/lafemmeduvampire.jpg"Au XVIIIe siècle, en Serbie, la jeune Jasna est vendue par son père à Jovan, un riche propriétaire, qui cherche une épouse pour son fils Danilo. Elle quitte alors ses soeurs et la maison paternelle pour s'installer dans les trois mystérieuses tours de la famille Vukovic. Très vite, Jasna réalise que son mari cache un sombre secret. Une fois le mariage célébré, il ne l'approchera plus jamais. Des faits effrayants se produisent : morts suspectes de villageois, moutons égorgés, chevaux blessés... Danilo serait-il un vampire ? C'est avec Dusan, un bûcheron fantasque - le seul à lui avoir tendu la main -, que Jasna va découvrir toute la vérité."

On m’avait prévenu du contenu de ce roman et très honnêtement, je suis loin d’être déçue. L’auteure a eu l’intelligence de faire des recherches historiques au préalable pour rendre son roman riche en précisions, les événements s’enchaînent à merveille, on se plonge dans l’action dès les premières lignes et on veut découvrir, comme l’héroïne, qui est véritablement le vampire.

Ce qui est intéressant ici, c’est le mélange subtil entre la religion, les superstitions qui en découlent et la science, subtile mais tout de même présente. Ces trois choses sont correctement dosées, ainsi, le livre est à la fois un roman fantastique et un roman à suspense.

Au final, la vérité n’est pas aussi simple qu’on ne le pense, car elle diffère selon le personnage qui la raconte. L’un y voit une réponse rationnelle, sans magie, tandis qu’un autre fera référence au divin.

Il n’y a rien à dire sur le style qui est juste très bien, on sent que l’auteure est loin d’être une amatrice. C’est un roman que je conseille sans réserve, mais attention, ceux qui ne voient que le surnaturel partout pourraient être surpris, car il n’est pas là où on l’attend.

Lundi 22 octobre 2012 à 16:34

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/cassie2.jpg
"Déjà légèrement agacée par ses nouvelles responsabilités de Pythie, Cassandra devient furieuse lorsqu'elle apprend par Casanova, un incube à la charge de Toni, qu'elle est sous l'emprise d'un geis. Or un geis n'est rien autre qu'un lien magique liant deux personnes en amplifiant au maximum les sentiments qu'ils éprouvent l'un envers l'autre. Et l'auteur de ce geis n'est personne d'autre que... Mircea !
Furieuse d'être ainsi trahie, la jeune femme ne peut cependant lutter avec ce lien qui la ramène inexorablement vers le maître vampire... mais parallèlement, le rituel de la Pythie tente de lui faire terminer le rituel, en la poussant dans les bras de tous les hommes qu'elle approche, entrant ainsi en conflit perpétuel avec le geis !
Très éprouvée par cette situation, Cassandra n'en peut plus lorsque Pritkin, le mage guerrier qu'elle essaie d'éviter le plus possible, la retrouve. Et c'est uniquement pour lui annoncer qu'elle est recherchée par le Cercle pour le meurtre d'Agnès, la précédente Pythie... mais parallèlement, la jeune femme apprend que la Consule tient Tomas, et qu'elle compte bien l'exécuter. Sauf que Cassie, malgré tout le tort que lui a causé le vampire, ne peut se résoudre cela...
Bien entendu, Myra, l'ancienne héritière des pouvoirs de la Pythie, est toujours décidée à récupérer entièrement le pouvoir en éliminant sa rivale..."

Les problèmes sont de plus en plus importants pour cette jeune femme qui ne semble pas contrôler entièrement son nouveau statut de Pythie. Toujours sous le contrôle de quelqu’un où d’un sortilège, notre héroïne va devoir faire de nombreux sauts dans le passé pour améliorer les choses… sauf que rien ne se passe comme prévu.

Encore une fois, ce roman est une vraie échappatoire de la routine. Il y a de l’aventure, de l’humour, bien qu’il soit modéré par rapport au premier tome, puisqu’ici, les enjeux sont de taille :

- Elle doit libérer l’esprit de son père
- Anéantir Myra et par la même occasion Antonio
- Enlever ce « geis » imposé par Mircéa
- Retrouver un livre ancien qui pourrait l'aider à enlever le geis

Si tout était si simple…

Dans ce tome, Cassie peut compter sur l’appui d’alliés surprenants, comme des anciennes divinités grecques, puissantes mais franchement envahissantes, Billy, son fidèle fantôme, mais aussi Pritkin, mage dont on ne connaît pas réellement les véritables desseins. Les missions se succèdent, mais la quête semble inépuisable, sans doute aurons-nous quelques changements dans le tome 3.

Cassie réussira-t-elle à tout résoudre ? Car pour le moment, le chemin semble long.

Mardi 2 octobre 2012 à 18:49

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/toutestsouscontrole.jpg"Depuis qu'il a refusé 100 000 dollars pour liquider un homme d'affaires, la vie de Thomas Lang est un enfer. La morale est sauve, mais les conséquences seront lourdes ! Tout est sous contrôle est le premier roman de Hugh Laurie, acteur mondialement célèbre pour sa prestation dans la série Dr House."

Intriguée de voir un acteur touchant le domaine de la musique et de la littérature, c’est plus une curiosité que j’ai ressenti en voyant ce roman en librairie. Roman de près de 400 pages, signalons tout d’abord des incohérences dans la traduction française. Certes, c’est sans doute par rapport à des figures de style, une démarcation au niveau de l’écriture, mais du coup, ça laisse le lecteur perplexe. C’est le genre de livre qu’on lit en version originale.

Côté histoire, on n’en lit pas deux comme celle-là. De l’humour noir, un héros hors du commun, une intrigue unique, cela pourrait plaire aux lecteurs qui aiment les surprises.

De mon côté, j’ai trouvé le livre sympa sur certains points, mais pas de quoi fouetter un chat. C’est un livre sans prise de tête mais pas le livre culte à avoir lu impérativement.

Point positif pour le lieu de l’action : si des lecteurs connaissent un minimum Londres, c’est plaisant de reconnaître les quartiers où se situe le personnage.

Je le vends 6€ frais de port compris si cela intéresse quelqu'un.

Mardi 2 octobre 2012 à 18:20

http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/Frankenstein-copie-1.jpg
"Cassandra peut communiquer avec le monde des esprits, talent qui lui vaut l'intérêt des morts et des non-morts. Elle n'a pas de souci avec les premiers, même s'ils sont parfois collants, mais elle préfère éviter les seconds.
Pourtant, lorsque le suceur de sang mafieux à qui elle a échappé retrouve sa trace, elle est obligée de réclamer la protection du Sénat des vampires. Mais cette aide n'est pas gratuite : ayant été élevée par des vampires, Cassie sait d'expérience que leur prix ne sera pas le sien...
"

Encore une série que je commence tardivement, mais comme on le dit souvent, mieux vaut tard que jamais, surtout que je ne m’arrêterai pas à ce tome.

En effet, j’ai trouvé l’héroïne fort sympathique, spéciale, assez drôle. Bien entendu, cette série tourne autour des vampires, mais également autour de légendes grecques par l’intermédiaire de son prénom, mais aussi de sa nature, je n’en dirai pas plus pour le moment.

On ne peut pas reprocher à ce premier tome de manquer d’action, bien au contraire, il faut d’ailleurs être attentif au moindre mot, afin de ne pas manquer une information importante ou un événement. C’est pourquoi, le lire presque d’une traite est vivement conseillé (je pense à certaines personnes de mon entourage qui mettent des mois à lire un roman, souvent par manque de temps). Ce n’est pas honteux d’avouer que parfois, relire la page précédente peut aider à mieux comprendre la scène qui se déroule sous nos yeux.

Niveau traduction, j’ai eu un tout petit peu de mal par moment au niveau du manque de contraction des articles indéfinis, c’est le seul hic que j’ai remarqué avec un problème d’énoncé de personnage lors d’un dialogue, autant dire, presque rien.

Le nombre de personnages est correct, on possède assez vite notre « chouchou » chez les « hommes » qui entourent l’héroïne, sans oublier celui qu’on voudrait broyer sur le champ. L’intrigue est spéciale mais bien menée, par rapport aux changements assez brusques (dans un sens) d’époque. Une fois qu’on comprend ce qui arrive à l’esprit (ou l’âme) de Cassie, toute la compréhension suit.

Bref, ce fut un moment de lecture très agréable. La fin fait naître la curiosité du lecteur, comme beaucoup de série des dernières années avec une fin ouverte. Pour ma part, je plongerai mon nez dans le tome deux, je ne sais pas encore quand, mais ce sera prochainement.

http://mystica.cowblog.fr/images/Divers/logovsabfa2012.jpg
10/10 auteur nord-américain vivant
 

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast