http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/laconfreriedesombrestome1lechaos81035.jpg

"Les dzellis ont vécu pendant des siècles dans l'ombre de la race humaine, attendant leur heure pour se soulever et s'imposer sur terre. Avant le commencement de cette guerre, Slaren Karg - guerrier dzellis - n'a qu'un but : récupérer un carnet rassemblant des années de recherches faites par Brian Miller, sur une menace imminente envers la race humaine. Mais, le scientifique décédé, son intérêt se porte sur sa fille : Jenna.
Elle est humaine, il hait la race humaine Pourtant, la jeune femme éveille en lui un désir troublant, intense et puissant. Alors, quand cette guerre éclate, et que chacun ne peut ignorer et maîtriser le désir qui les pousse l'un vers l'autre...
Quel sentiment peut-il naître entre un dzellis qui mène une guerre impitoyable et une humaine qui assiste impuissante au chaos de sa propre race ?
"

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongé de nouveau dans cet univers qui lie amour et guerre sans difficultés.

Avant toutes choses, je tiens à préciser que cet avis est mien et qu’il intéressera certainement les fans d’histoires d’amour, pour les autres, bon courage ! Au pire, il y a ici suffisamment de critique pour plaire à tous.

Revenons donc à ce roman de Belinda Bornsmith. Il faut savoir que chaque lundi, cette auteure mettait  son nouveau chapitre sur son blog afin de ravir ses fans nombreuses (il ne me semble pas qu’il y ait eu un public masculin, si c’est le cas, veuillez me pardonner de ce parti pris). L’histoire qui se passe dans un avenir proche, raconte la vie de plusieurs personnages liés entre eux d’une façon ou d’une autre. La race dzellis, qui vit parmi les humains depuis des siècles en essayant de rester dans l’ombre, veut prendre le dessus sur la race humaine et provoque ainsi un pic glaciaire pour anéantir son adversaire naturel (et le reste de la nature). Sauf qu’une humaine pose problème : elle sait bien plus qu’elle ne le devrait.

Sa rencontre avec Slaren, un combattant dzellis, la bouleverse dans tous les sens. Pour lui, elle n’est qu’une humaine qui va disparaître avec le reste de son peuple, pourtant, elle le trouble au plus profond de son âme. Pour elle, c’est un être beau comme un dieu, pourtant si mystérieux. L’amour est au rendez-vous malgré leur aveuglement.

A côté, on retrouve les frères de Slaren, Siyin et Szon, redoutables combattants, Rayla, une amie qui possède un avenir très prometteur, Isathin, le chef de cette race… Bien entendu, il y a ce qu’on appelle les « bad guys », ceux qu’on veut éviter à tout prix et qui restent pourtant dans nos pattes.

Histoire très intéressante, l’auteure fait preuve d’originalité avec ce roman qui possède une suite que tous les fans attendent avec une grande impatience.