http://mystica.cowblog.fr/images/Lectures20102013/lecauchemardelepouvanteur.jpg
" Je rêvais de Lime l'Osseuse... Elle trônait dans une grande salle. Le Malin se tenait à côté d'elle, une main posée sur son épaule. Des prisonniers hurlant de terreur attendaient d'être décapités, et le sol était rouge de sang. " La guerre. qui faisait rage au sud du Comté, a maintenant gagné l'ensemble du pays. A leur retour de Grèce. Tom Ward et John Gregory découvrent que les soldats ont mis le feu à la maison de Chipenden, réduisant en cendres la précieuse bibliothèque. De plus, pendant leur absence, les sorcières de Pendle ont libéré Lime l'Osseuse, que l'Epouvanteur avait enfermée dans une fosse. Rester dans le Comté s'avère trop dangereux. En compagnie de la jeune Alice, et des trois chiens, Griffe, Sang et Os, Tom et son maître s'embarquent pour l'île de Mona, gouvernée par le cruel lord Barrule. Seulement, ils n'y sont pas les bienvenus...

Bien loin de nos séducteurs aux canines acérées ou rétractées, voici un sujet qu’on délaisse mais qui a connu son heure de gloire autrefois.

Septième tome de la série l’Epouvanteur, laissez-moi d’abord vous faire un rapide résumé des tomes précédents.

Tom Ward est le septième fils d’un septième fils, il possède en lui un pouvoir exceptionnel qui lui permet de vaincre les forces du Mal, sans oublier que sa mère, d’origine grecque, ne semble pas être une femme comme les autres. Devenu apprenti épouvanteur de John Gregory, Tom fait la connaissance d’une étrange fille nommée Alice, d’un Gobelin de maison susceptible et des forces obscures qu’il n’aurait jamais soupçonné auparavant. Tour à tour, il va suivre un entraînement pointu physiquement et intellectuellement, combattre une des plus grandes sorcières de son temps, assister au réveil du Malin, combattre le Mal en Grèce et pleins d’autre choses encore.

Ce tome-ci commence mal, car après la perte d’éléments importants qui combattaient le Mal, Tom et l’épouvanteur rentre chez eux, seulement, ce retour à la terre est le début de problèmes. Parce que le Mal est libéré, les hommes font le mal autour d’eux, c’est un monde sombre qui commence. La fuite d’une puissante sorcière n’arrange pas les choses, sans oublier que Tom cache un terrible secret…

C’est le genre de livre qu’un enfant ne peut lire seul, la nuit, par un temps d’orage. C’est d’un niveau au-dessus à cause de la description de certains êtres, de certains faits. C’est également le genre de livre qu’on lit en une journée, tellement les événements qui s’enchaînent sont entraînants. Parce qu’il est rédigé comme un journal de bord bien écrit et que l’aspect du livre donne l’impression qu’il est ancien, on a envie de le finir pour passer au suivant. De plus, vu la fin de ce tome, il est évident qu’un huitième tome verra le jour d’ici peu.

Sur ce, j’espère que cet avis vous fera réfléchir et vous donnera envie de vous aventurer dans ce genre de littérature.