Mystica

Lectures de Sabbata

Jeudi 2 avril 2015 à 17:19

Bonjour à tous.

Comme ce blog ne répond plus à mes besoins, j'ai décidé de changer d'hébergeur, en espérant que le nouveau sera plus efficace. Cela prendra du temps pour tout remettre sur le nouveau, mais je ferai au mieux. Si vous voulez continuer à me lire, voici ma nouvelle adresse :

Nouveau blog.

Au plaisir de partager avec vous mes lectures !

Sabbata

Mardi 3 mars 2015 à 11:06

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2015/sauveteur.jpgJe suis le sauveteur de touristes. C'est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafic et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont les disparitions, volontaires ou non.
Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m'entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d'Émilie. Émilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut.


Pour commencer, un grand merci aux éditions Taurnada pour leur confiance et ce partenariat qui me permet de découvrir des histoires hors du commun. Chaque mois, je peux ainsi découvrir une nouveauté dans un genre que je lisais rarement jusqu’à aujourd’hui : le roman policier ou thriller.

Pour ce roman, je dois par contre mettre un petit bémol, car le sujet est au final un sujet assez actuel, que j’ai pu voir dans un film, mais aussi dans un autre roman policier que j’avais beaucoup aimé. Je préfère ne pas en dire plus, car ce sujet apparaît assez loin dans l’histoire et c’est ce qui m’a permis d’apprécier le roman, car le début était assez difficile.

Pour être un peu plus claire, il y a un enchainement d’événements, le héros voyage énormément pour sa mission, c’est une sorte de chasse au trésor avec de nombreuses étapes. Ça me rappelle un peu les jeux d’enquêtes où il faut trouver le bon objet pour trouver l’indice qui va faire avancer l’histoire. A la moitié du livre, on comprend enfin que ça va plus loin que de retrouver une personne, on cherche une explication.

J’ai dit plus tôt que le début de l’histoire était difficile dans le sens où je me fichais un peu de ce qui arrivait au héros. J’avais vraiment envie de passer à autre chose et quand on lui propose de retrouver Emilie, j’avais encore l’idée d’avancer rapidement dans l’histoire pour la voir, comprendre où elle se trouvait. Quand tout se complique, c’est devenu intéressant, parce que le lecteur s’aperçoit que ce n’est pas aussi facile que ça. Elle est peut-être morte, cachée, les nombreuses aides sont parfois efficaces et parfois ne servent à rien. C’est dommage que ce côté « impossible à la retrouver » ne soit pas arrivé plus tôt, car j’ai aimé ce côté inaccessible qui s’est arrêté un peu trop vite.

Pour la fin, je suis assez partagée. Je ne pourrais pas dire si je l’ai aimé ou pas, parce qu’elle propose une suite qui ne verra peut-être jamais le jour, mais c’est ça qui est intrigant, car on peut imaginer ce qui va se passer après, comme on peut s’arrêter là.

Au niveau des personnages, je dois admettre qu’ils sont tous uniques. On a peu de descriptions, mais c’est amplement suffisant, car c’est l’aspect personnalité qui prend le dessus et pas le physique, ce qui donne une grande liberté d’imagination au lecteur. Certains n’aiment pas ça, moi, j’approuve.

Au final, c’était une lecture agréable. Ce n’est pas un roman qui sort de l’ordinaire pour moi, parce que j’ai eu d’autres références en tête, néanmoins, l’auteur a su attirer mon attention grâce à son écriture simple, sans fioriture, en allant à chaque fois à l’essentiel. Petit bonus pour les phrases en anglais et l’explication sous-entendue pour ne pas avoir besoin de traduire, c’était génial et j’aime ce genre d’initiative !

Samedi 28 février 2015 à 14:00

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2015/219257.jpgRavagé, pillé, le royaume des Six-Duchés plie sous le joug de l'envahisseur. Les navires de guerre ne parviennent plus à tenir les Pirates rouges en respect. Dans le pays, les dissensions éclatent entre les duchés côtiers, qui doivent supporter les incessantes attaques de l'ennemi, et les duchés intérieurs qui se désintéressent de leur sort. La cour elle-même, où le vieux souverain est manipulé par Royal, n'est plus qu'un théâtre d'intrigues où règnent en maîtres le soupçon, la traîtrise et le mensonge.Aussi le prince Vérité décide-t-il d'entreprendre une quête insensée : aller trouver les Anciens, par-delà les montagnes, pour leur rappeler leur serment de venir en aide au royaume dans ses heures les plus sombres...

Troisième tome de la série Assassin royal fini ! C’est pour le moment mon préféré, malgré sa fin… cruelle ! Mais comment ai-je fait pour passer à côté de cette superbe série ?

Cette série a ce que je considère comme étant de la bonne fantasy. Une intrigue en béton avec des situations politiques compliquées, des personnages hauts en couleur fidèles à leurs idéaux, certains sont attachants, d’autres détestables, une magie subtile qui ne fait pourtant pas toute l’histoire et un héros que l’on veut suivre au bout du monde car il est fidèle, bon, juste, mais contrarié de devoir faire des choix qui ne le satisferont pas entièrement.

La situation se complique dans la cité, car on redoute l’arrivée des pirates, et c’est à ce moment que Vérité décide de partir afin de trouver une solution, laissant son père, son épouse et son perfide frère prendre le relai. Fitz est quant à lui contrarié par une alliance que Subtil veut imposer avec une dame de haut rang alors qu’il est fou amoureux de Molly, une simple servante qu’il connait depuis l’enfance. Pourtant, ayant prêté serment à son roi, il ne peut le désobéir.

C’est un roman où l’on découvre de sombres secrets, qui expliquent l’attitude de certains personnages. Notre héros développe également ses capacités innées pour le Vif, mais aussi pour l’Art grâce à sa proximité avec son roi-servant. Il murit, réfléchit longuement à ses actes et ses conséquences. J’ai aussi apprécié la reine-servante qui est de plus en plus attachante.

Bon, inutile de vous dire que la fin m’a surprise quand on sait combien il y a de tomes qui suivent et même si faire une pause va m’être utile, je n’ai pas envie d’arrêter l’aventure ici. L’intégrale 1 est terminé, mais l’intégrale 2 est sorti et je compte bien me le procurer.

Si vous êtes comme moi et que vous n’avez jamais lu Robin Hobb, je vous conseille cette série. Elle est longue, je suis loin d’avoir tout lu, mais je pense qu’elle vaut le coup pour les amateurs de med-fantasy.

Lundi 23 février 2015 à 20:10

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2015/9782290313237.jpgFitz, le bâtard royal, a survécu à sa première mission meurtrière, mais son contact avec la mort lui a laissé d’inaltérables séquelles. Revenu à Castelcerf, il retrouve celle qu’il a aimée, mais ne peut lui déclarer sa flamme sous peine de la condamner irrémédiablement. Car autour de lui, la Cour fourmille d’intrigue, les menaces se resserrent, la mort rôde. Il a pourtant quelques alliés dans la place : un prince qui lui fait découvrir les mystères d’une magie toute puissante, un maître assassin qui lui veut malgré tout du bien, et un loup, avec qui il partage lien étrange et périlleux...

J’ai pensé qu’il serait plus simple de donner mon avis sur chaque roman de Robin Hobb malgré l’intégrale que j’ai acheté il y a peu. Et pourtant, j’avoue ne pas savoir quoi dire sur ce second tome qui est très bien, mais qui me laisse comme un goût d’inachevé.

Fitz a survécu à la tentative d’assassinat de son oncle Royal, bien qu’il lui reste des séquelles. Sa relation avec Vérité s’intensifie, tandis qu’il s’éloigne de son ancien mentor Burrich. Quant à son amour pour Molly, il s’accentue davantage, si bien qu’on aimerait bien les voir finir ensemble, ces deux-là.

J’ai l’impression d’avoir manqué l’intrigue, parce que je ne sais pas quoi dire. Des complots se mettent en place, on découvre des alliances, des répercussions après des paroles ou des actes. On ressent une atmosphère très lourde, on sait que quelque chose d’énorme se prépare et pourtant, j’ai l’impression d’avoir laissé passer quelque chose, comme si je n’avais pas été assez attentive à l’histoire.

L’écriture est toujours aussi agréable et on sent que l’auteure sait où elle veut nous mener. Je vais sans doute faire une petite pause avant de lire le tome trois, parce que j’ai envie de finir cette intégrale, mais j’ai aussi une grosse envie de lire du steampunk et il y a un roman notamment qui me fait de l’œil en librairie.

Voilà, ce fut un court avis, mais je n’arriverai pas à faire mieux, ce soir.

 

Samedi 21 février 2015 à 12:11

http://mystica.cowblog.fr/images/lectures2015/love10.jpgDrew, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d'investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l'argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Très sûr de lui et arrogant, il assume son statut de beau gosse et enchaîne les aventures sans lendemain. Jusqu'au jour où une femme lui résiste. Kate Brooks est sublime, brillante, et ambitieuse... mais fiancée et inaccessible. Lorsqu'il la rencontre dans un bar et tombe sous son charme, il ignore encore qu'elle deviendra sa collègue quelques jours plus tard... Bouleversés par le magnétisme sexuel qui les aimante et engagés dans une rivalité professionnelle diabolique, ils vont jouer avec leurs sentiments, s'aimer et se détester. Drew, le séducteur invétéré, nous prend à partie et nous décrit la façon dont il tombe amoureux. Il nous confie avec autodérision et cynisme ce que les hommes pensent vraiment...

Pendant que beaucoup se ruent au cinéma pour aller voir le dernier film à la mode, j’ai décidé de lire un roman New Romance et de voir ce que ça donne, car il m’intrigue beaucoup depuis l’avis d’une cliente qui me l’avait recommandé pour son côté drôle et original.

Niveau originalité, je suis servie car nous suivons une romance sous le point de vue d’un homme, allant jusqu’à découvrir ses pensées les plus secrètes, sa manière de procéder, de combler le manque, ses réactions face à la gente féminine. Au début, je me suis dit que c’était osé de la part d’une femme de décrire quelque chose qu’on ne pouvait pas expérimenter, un peu comme Gilles Legardinier quand il donne le point de vue féminin dans Demain j’arrête alors que c’est une succession de cliché, mais après avoir parlé avec des hommes, il s’avère qu’il y a beaucoup de vrai dans ce qu’elle écrit.

Je n’ai pas bien compris la mise en page du roman qui faisait des blocs avant de sauter des lignes, est-ce que c’est pour montrer la succession d’idées masculines qui se succèdent au fur et à mesure ou est-ce simplement la maison d’édition qui a voulu inscrire une nouvelle forme ? Je ne saurais pas répondre à cette question et vous me direz sans doute qu’on s’en fiche, seule l’histoire compte. D’accord, mais j’essaie de voir tous les aspects.

Au niveau de l’histoire, j’étais contente qu’il n’y ait pas de succession de scènes hot, bien que la vie de Drew soit faite de luxure à tout bout de champ avant de se consacrer à une femme. Sa façon de décrire la vie est intéressante et j’adore le voir avec sa nièce, c’était les moments tendres de l’histoire qui lui donnaient plus de charmes encore que son physique avantageux.

Kate est le genre de femmes qu’on aime. Indépendante, sûre d’elle et ambitieuse, on est loin de la parfaite nunuche qui ne s’affirme pas. Au contraire, elle s’impose, sait ce qu’elle veut et même dans ses moments de fragilités, elle reste forte à sa manière.

Voir ces deux personnages se combattre pour un contrat était une très bonne idée, leur idylle a mis du temps à voir le jour, mais on ne tombe pas dans l’histoire d’amour facile et même quand on pense que c’est acquis, un grain de sable arrive pour tout remettre en question. J’ai également aimé l’évolution de Drew. En effet, même s’il change pour sa dulcinée, son côté très masculin reste toujours là, on ne passe pas du maître au toutou à sa maitresse.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que c’était une romance qui marchait bien et qui se lisait très vite quand on était pris dans l’histoire (pour ma part, une journée, parce que je voulais absolument savoir comment ça allait se terminer) et ce roman m’a donné envie de lire d’autres livres de ce genre. Bien que la suite me tente, j’ai aussi envie d’essayer Dublin Street de Samantha Young. Si certains l’ont lu, je suis preneuse de vos avis J.

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast